WebDoc IEP - Sign@l - Le prix du compromis politique : Quand les politiques du logement et de la dette s'affrontent dans le marché foncier

Contenu de l'article

Titre

Le prix du compromis politique : Quand les politiques du logement et de la dette s'affrontent dans le marché foncier

Auteur Marie Piganiol
Mir@bel Revue Revue Française de Sociologie
Numéro vol. 58, no 2, 2017
Rubrique/Thématique
Varia
Page 267-293
Mots-clés (matière)construction dette publique logement social marché foncier politique de la ville politique du logement politique publique politique sociale prix propriété foncière
Mots-clés (géographie)France
Résumé Les politiques sociales parviennent-elles à s'accomplir lorsque des politiques gestionnaires menacent leur réalisation ? Si oui, comment et à quel prix ? Cet article s'intéresse aux face-à-face entre les politiques de logement et de la dette. Depuis les années 2000, ces deux politiques s'affrontent dans le marché foncier par leurs stratégies rivales. D'un côté, les villes sont à l'affût de terrains urbains à bas prix pour construire massivement des logements abordables. De l'autre, les administrations et les entreprises publiques vendent chèrement le patrimoine public pour rembourser leur dette. À partir d'une enquête qualitative approfondie sur des transactions concernant des terrains publics, nous distinguons deux modalités de compromis marchands entre les villes et les propriétaires publics : le prix de vente et l'augmentation de la rente foncière. Ces compromis ont plusieurs conséquences politiques. À court terme et à condition que les villes y mettent le prix, la vente des terrains publics permet de créer de nombreux logements. Mais la vente des terrains publics encourage l'augmentation des prix fonciers, compromettant les politiques de logement à long terme.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Do social policies succeed where debt policies threaten their achievement? If so, how and at what price? This paper focuses on the direct relationship between housing and debt policies in the housing market. On the one hand, cities are on the lookout for cheap urban land to build massive quantities of affordable housing. On the other hand, public authorities and enterprises want to sell their land to pay their debts. Based on an in-depth qualitative survey of public land transactions, this article distinguishes between two modes of market compromise between cities and public owners: sale price and rent increases. Such compromises have several political consequences. In the short term and provided that cities set the right prices, the sale of public land makes it possible to build a lot of housing. But the sale of public land encourages rising land prices, compromising long-term housing policies.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFS_582_0267 (accès réservé)