WebDoc IEP - Sign@l - La « petite » critique, la « grande » et « la » révolution : Pour une acception non normative de la critique

Contenu de l'article

Titre

La « petite » critique, la « grande » et « la » révolution : Pour une acception non normative de la critique

Auteur Elsa Rambaud
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 67, no 3, juin 2017
Rubrique/Thématique
Articles
Page 469-495
Mots-clés (anthropo)Bourdieu (Pierre)
Mots-clés (matière)critique Les Lumières lutte des classes philosophie société - questions sociales sociologie
Résumé Dans le sillage de M. Walzer, cet article questionne l'acception conventionnelle de la critique vers laquelle convergent, outre l'essentiel de la tradition philosophique, deux sociologies souvent opposées : la sociologie critique (P. Bourdieu) et la sociologie de la critique (L. Boltanski). Il montre que cette perspective ne retient qu'un type de critique ­ la « critique sociale » ­ et sans doute autre chose : l'idéal de l'émancipation. Pour mieux comprendre la diversité des formes, des ressorts et des effets de la critique des acteurs sociaux, il en propose une acception non normative tranchant avec la propension des sciences sociales à concevoir la (vraie) critique comme radicale, lucide, théoriquement charpentée, indissociable de l'émancipation, constitutive du rôle du sociologue, d'un patrimoine de « gauche » aussi.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The little critic, the big one and the revolutionfor a non-normative understanding of social criticismInspired by the thoughts of M. Walzer, this article examines conventional meaning of criticism shared by the philosophical tradition and the most opponent sociological models: critical sociology (P. Bourdieu) and pragmatic sociology of critic (L. Boltanski). It shows that this perspective focuses on only one kind of criticism  the social critic  and maybe something else: the ideal of emancipation for an intellectual people. For a better understanding of the different forms, effects and social factors of social criticism (i.e. criticism taking place in society), it proposes a non-normative definition of criticism contrasting with the social scientist's propensity to conceive the (true) critic as necessarily radical, lucid, theoretically framed, inseparable from emancipation, sociologist's role and left wing legacy.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_673_0469 (accès réservé)