WebDoc IEP - Sign@l - Quelle place royale pour Brest ? : Tensions politiques autour du projet de Claude Jean-Baptiste Jallier de Savault

Contenu de l'article

Titre

Quelle place royale pour Brest ? : Tensions politiques autour du projet de Claude Jean-Baptiste Jallier de Savault

Auteur Yvon Plouzennec
Mir@bel Revue Histoire urbaine
Numéro no 48, avril 2017 « Humaniser » la ville
Rubrique/Thématique
Études
Page 155-176
Résumé Apparue au début du XVIIe siècle, la place royale devient rapidement un élément caractéristique de l'urbanisme d'Ancien Régime. Permettant à la fois d'embellir la cité et de glorifier le souverain, elle est intimement liée à la période historique de la monarchie absolue. Bien que Paris soit la mieux pourvue en la matière, le modèle de la place royale s'est également développé dans de nombreuses villes françaises jusque dans les dernières années du règne de Louis XVI. En 1786, le plan d'un projet de place royale à Brest, proposé par l'architecte parisien Claude Jean-Baptiste Jallier de Savault (1739-1806) est approuvé par le roi en son Conseil. Il ne sera pourtant jamais réalisé du fait des tensions politiques qu'il suscite. Ce désaveu immédiat du choix royal est une illustration des profondes crispations locales et provinciales qui se manifestent dans la cité du Ponant et en Bretagne à la fin de l'Ancien Régime.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From its inception in the early seventeenth century, the “royal square” (place royale) quickly became a characteristic part of Ancien Régime town planning. By embellishing a town and glorifying the sovereign, the royal square is closely linked to the historical period of absolute monarchy. Although Paris has the largest number of royal squares, the model was also developed in many other French cities until the final years of the reign of Louis XVI. In 1786, plans for a royal square in Brest, drawn up by Parisian architect Claude Jean-Baptiste Jallier de Savault (1739-1806), were approved by the king in Council. However, these plans would never be carried out because of the political tensions that they caused. This immediate disavowal of the king's choice is an illustration of the deep local and provincial tensions in Brest and in Brittany in the late Ancien Régime.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RHU_048_0155 (accès réservé)