WebDoc IEP - Sign@l - Le déclenchement des primaires ouvertes chez les républicains et au parti socialiste : Entre poids du précédent de 2011 et bricolages organisationnels (2016-2017)

Contenu de l'article

Titre

Le déclenchement des primaires ouvertes chez les républicains et au parti socialiste : Entre poids du précédent de 2011 et bricolages organisationnels (2016-2017)

Auteur Rémi Lefebvre, Éric Treille
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro Vol. 67, no 6, novembre 2017 Élections françaises 2017 (1)
Rubrique/Thématique
Notes de recherche
Page 1167-1185
Mots-clés (matière)candidat droite élections présidentielles élections primaires gauche parti politique participation politique
Mots-clés (géographie)France
Mots-clés (organismes)Les républicains Parti socialiste - P.S.
Résumé Dans un contexte de délégitimation des partis, l'adoption et le déclenchement des primaires de 2016-2017 ont été marqués par des facteurs structurels et des éléments conjoncturels, des logiques d'imitation et des luttes politiques. À LR, d'abord contestées, elles ont été fortement cadrées, accréditant la thèse de sa performance électorale. Au PS, elles ont été plus tardives, beaucoup moins maîtrisées et consenties dans l'urgence afin de relégitimer le président sortant, soulignant le caractère irréversible du précédent de 2011. Dans les deux cas, la défaite des candidats désignés à l'élection présidentielle rappelle le caractère incertain de la primarisation du système partisan français.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais THE OUTBREAK OF OPEN PRIMARIES AMONG LES REPUBLICAINS AND THE SOCIALIST PARTY IN FRANCE. BETWEEN THE WEIGHT OF THE PRECEDENT OF 2011 AND ORGANIZATIONAL TINKERING (2016-2017)The analysis deals with the process that leads to the adoption and the outbreak of open primaries in 2016 and 2017 in France. Within the context of the non-legitimization of the parties, different elements are at stake: structural factors, conjectural facts, a logic of mimetism and political intra-partisan conflicts. In both cases, Les Républicains and Socialist Party, the defeat of François Fillon and Benoit Hamon, who both don't succeed in qualifying for the second round, reminds us of the fragility of the primarisation of the French partisan system.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_676_1167 (accès réservé)