Sign@l - La Frichelette de Thônes. Guerre, mémoire et identité territoriale dans les Aravis de 1793 à l'âge d'internet

Contenu de l'article

Titre

La Frichelette de Thônes. Guerre, mémoire et identité territoriale dans les Aravis de 1793 à l'âge d'internet

Auteur Franck Roubeau
Mir@bel Revue Revue de Géographie Alpine
Numéro vol. 104, no 2, 2016 Montagnes et conflictualité : le conflit, facteur d'adaptations et d'innovations territoriales
Résumé Du début du XIXe siècle aux années 1960, Thônes, dans le massif des Aravis, s'est singularisée par une identité catholique forte et un conservatisme politique affirmé, fruits d'un événement traumatique s'étant déroulé pendant la Révolution : la révolte des habitants de la vallée contre les nouvelles autorités républicaines françaises en mai 1793. Cela devint vite et pour longtemps la « Vendée de la Savoie ». La mémoire de cette tragédie locale a couru pendant des années, associée à son héroïne fusillée, la Frichelette. Son destin post mortem dévoile une mémoire dynamique, populaire comme savante, mais qui a entretenu une grande méfiance pour les nouveautés et changements pouvant venir de l'extérieur.
Source : Editeur (via Revues.org)
Résumé anglais From the early-19th century to the 1960s Thônes, in the Aravis massif, was known as a strongly Conservative, Roman Catholic area, following tragic events during the French Revolution. In May 1793 local people revolted against the recently instated Republican authorities. It soon became the ‘Savoy Vendée', staying that way for many years, its memory perpetuated alongside that of its heroine, La Frichelette, executed by firing squad. Her fate, since her death, reveals a commemorative dynamic, with popular and scholarly roots, which has sustained deep-rooted mistrust of novelty and outside changes. fr
Source : Editeur (via Revues.org)
Article en ligne http://journals.openedition.org/rga/3229