Sign@l - Les nouvelles formes de luttes pour la sécurité au Mexique. Groupes civils armés, criminels et policiers

Contenu de l'article

Titre

Les nouvelles formes de luttes pour la sécurité au Mexique. Groupes civils armés, criminels et policiers

Auteur Salvador Maldonado Aranda, Julie Devineau
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro no 109, été 2018 Mexique : histoire, géographie et sociologie (XVIe-XXIe siècle)
Rubrique/Thématique
Dossier - Mexique : histoire, géographie et sociologie (XVIe-XXIe siècle)
Page 51-70
Mots-clés (matière)autodéfense conflit criminalité milice police pouvoir militaire sécurité trafic de drogue violence
Mots-clés (géographie)Mexique
Résumé Le Mexique est en train de traverser l'une des pires crises de violence et insécurité qu'on ait jamais enregistrée dans son histoire. Douze ans se sont écoulés déjà depuis la déclaration de guerre contre le trafic de drogue et ses effets ont entraîné une grande fragilité des institutions, la cooptation des bureaucraties et des milliers de victimes. Si l'organisation civile a, de son côté, dénoncé la violation massive des droits de l'homme, il lui faut se débattre au beau milieu d'un terrain envahi par de multiples intérêts et conspirations. Cet article reconstruit l'une des expériences de lutte qui ont le plus attiré l'attention au niveau national, émanant de groupes civils armés, pour assurer le contrôle de la sécurité. À travers l'analyse de ces groupes armés, dans l'état du Michoacán, nous essaierons de comprendre quelles sont les ripostes civiles que quelques hommes armés sont disposés à mener en échange d'une meilleure sécurité mais aussi, étant donné la complexité des rapports entre l'ordre de l'État et la violence du crime, comment les exigences civiles en matière de justice peuvent devenir des expériences paramilitaires insoupçonnées.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Mexico is facing a severe crisis of violence and security. Twelve years have passed since the war against drug trafficking was declared and its effects continue to produce weak institutions, co-opted bureaucracies, as well as thousands of victims. For its part, the organization of civil society, although it has denounced the massive violation of human rights, is also located in a minefield of multiple interests and conspiracies. This article reconstructs one of the most striking experiences of struggle at the national level carried out by armed civilian groups who seek to control the security of their territory. Throughout the analysis of these armed groups in the state of Michoacán, we will understand what are the civilian responses that some armed men are willing to carry out in exchange for better security, but also, given the complexity of the relations between the order of state and the violence of crime, we will explore how civil demands for justice are transformed into unsuspected paramilitary experiments.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_109_0051 (accès réservé)