WebDoc IEP - Sign@l - Le Mexique au pied du mur. Agua Prieta, Sonora, au temps de la présidence Trump

Contenu de l'article

Titre

Le Mexique au pied du mur. Agua Prieta, Sonora, au temps de la présidence Trump

Auteur Aurélia Michel
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro no 109, été 2018 Mexique : histoire, géographie et sociologie (XVIe-XXIe siècle)
Rubrique/Thématique
Dossier - Mexique : histoire, géographie et sociologie (XVIe-XXIe siècle)
Page 71-92
Mots-clés (matière)accord économique dépendance économique développement industriel frontière immigration logement main d'oeuvre relations bilatérales travailleur étranger
Mots-clés (géographie)Etats Unis Mexique
Résumé Depuis la petite ville mexicaine d'Agua Prieta, située sur la frontière nord dans l'État du Sonora, nous pouvons voir se projeter une image du Mexique forgée par un siècle de relations avec son voisin : l'économie frontalière, la société de la maquiladora, le poids de la migration orientée vers le Nord. Nous y observons bien sûr la force d'attraction de l'économie étasunienne, qui fait du Mexique et de la zone de la frontière en particulier un atelier de la globalisation depuis les années 1960. Le peuplement d'Agua Prieta reflète les étapes d'une démographie mexicaine où se sont conjuguées une rapide croissance naturelle et de très fortes mobilités. Le principe de la maquiladora, à savoir l'exploitation d'une main-d'œuvre industrielle bon marché, détermine également les conditions de logement, de travail, et des hiérarchies sociales particulières brutales. Celles-ci sont médiatisées par ce qui reste des grandes institutions révolutionnaires de 1917 : bien que largement détournés de leurs principes fondateurs, les organes de la réforme agraire, les partis, les syndicats, la puissance fédérale et les services publics maintiennent leur influence, et expliquent la stabilité sociale mexicaine et l'émergence relative de ses classes moyennes.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From Agua Prieta, small town of the Mexican northern border, State of Sonora, we can get the picture of a Mexico build by a century of relations with United States : its border economy, the maquiladora society, the weight of migration toward North. It is obvious from there the powerful attraction of US economy, which makes Mexico, and moreover the border region, a sweatshop in globalized economy since the sixties. The different stages of the settlement in Agua Prieta illustrate the Mexican demography, where huge natural growth has been crossed with large migrations. The maquiladora system, which means exploitation of a cheap labour, determines the working, housing and living conditions, as the brutality of social hierarchies. These ultimates are channelled by what remains from the Revolution of 1917 and its main institutions : although they have been diverted from their original goals, local instances of Agrarian Reform, political parties, unions, Federal and public services still influence the quite stability of Mexican society and explain the relative emergence of its middles classes.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_109_0071 (accès réservé)