Sign@l - Entre executive shift et gouvernement à distance : La genèse des politiques « pour l'excellence » dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche (2009-2012)

Contenu de l'article

Titre

Entre executive shift et gouvernement à distance : La genèse des politiques « pour l'excellence » dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche (2009-2012)

Auteur Natacha Gally
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 68, no 4, août 2018
Rubrique/Thématique
Articles
Page 691-715
Mots-clés (matière)compétitivité enseignement supérieur expertise gouvernance ministère politique de l'éducation politique publique réforme université
Mots-clés (géographie)France
Résumé Cet article examine l'émergence de nouvelles formes de centralisation dans la conduite de l'action publique à partir d'une enquête sur les politiques « pour l'excellence » dans l'enseignement supérieur et la recherche en France. Discutant conjointement les thèses d'un renforcement du pouvoir exécutif et du « gouvernement à distance », nous montrons comment une élite programmatique sectorielle parvient à défendre une conception de l'« excellence » conforme à un agenda réformateur ancien de regroupement des établissements. Plus que d'un renversement radical du paradigme napoléonien, les politiques « pour l'excellence » semblent participer d'un mouvement graduel de rationalisation dans l'enseignement supérieur et la recherche, qui se caractérise par un renforcement des capacités ministérielles à gouverner le secteur.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais BETWEEN THE “EXECUTIVE SHIFT” AND “STEERING AT A DISTANCE”. THE EMERGENCE OF POLICIES FOR EXCELLENCE IN HIGHER EDUCATION (2009-2012)This paper discusses the emergence of the new attempts at centralization embodied by various public policies in higher education and research, drawing on an analysis of the “policy of excellence” inaugurated by President Nicolas Sarkozy in 2009. Looking at both the argument for strengthening the power of the executive branch and the concept of “steering at a distance” within this policy sector in France, this article demonstrates how a sectorial elite has managed to serve their own agenda by redefining excellence as a project of institutional reform. Rather than radically transforming the traditional Napoleonic paradigm, policies of excellence appear to represent a gradual process of rationalization, characterized by the expansion of regulatory control over the sector.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_684_0691 (accès réservé)