Sign@l - Le temps des élites : Ouverture politique et fermeture sociale à l'Assemblée nationale en 2017

Contenu de l'article

Titre

Le temps des élites : Ouverture politique et fermeture sociale à l'Assemblée nationale en 2017

Auteur Julien Boelaert, Sébastien Michon, Étienne Ollion
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 68, no 5, octobre 2018 Élections françaises 2017 (2)
Rubrique/Thématique
Élections françaises 2017 (2)
Page 677-802
Annexes Graphiques, Tableaux
Mots-clés (matière)assemblée nationale carrière politique député élections présidentielles élite enquête histoire homme politique mandat recrutement
Mots-clés (géographie)France
Mots-clés (anthropo)Macron (Emmanuel)
Résumé Les élections de 2017 ont donné lieu à une évolution croisée. D'une part, un renouvellement important de l'Assemblée est venu mettre un coup d'arrêt au processus de professionnalisation de la politique qui avait cours depuis près de quatre décennies. D'autre part, cette ouverture s'est faite vers des segments très spécifiques de la population française. La structure en chiasme de ces évolutions a favorisé les récits partiels qui, souvent avec des intentions partisanes, mettent en avant l'un ou l'autre aspect. À partir d'une enquête extensive et historique sur les parlementaires français depuis les années 1970, l'article met en perspective cette double transformation du champ politique. Il s'attache aussi à en rendre compte. L'arrivée de novices politiques socialement dominants s'est produite à la suite du contournement d'une « file d'attente » qui s'était constituée pour accéder aux fonctions politiques nationales. L'accent mis sur la temporalité permet alors de travailler à nouveaux frais la notion de « filière d'accès à la politique ».
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais OPENING UP POLITICALLY BUT CLOSING OFF SOCIALLY. ELITES AND THE FRENCH NATIONAL ASSEMBLY IN 2017In France, the 2017 legislative elections witnessed a two-fold transformation. On the one hand, the decade-long rise in the number of “career politicians“ came abruptly to a halt with the advent of a large crop of political newcomers, who at least temporarily curbed the growing professionalisation of politics. At the same time, these political newcomers hailed overwhelmingly from a number of very specific (and bourgeois) segments of the French population. These two overlapping trends encouraged the rise of partial narratives which favoured one aspect or the other and were often driven by partisan motives. Based on an extensive and historical study of French members of parliament since the 1970s, this article investigates and explains this two-fold transformation of the French political sphere. It analyses the massive arrival of political novices from the upper classes of society as a phenomenon of “cutting in line“ – a line composed of those waiting for access to positions of national power. From there, and due to the emphasis placed on the temporal aspect of political careers, this article shall revisit the traditional concept of “political trajectories“ from a critical perspective.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_685_0777 (accès réservé)