Sign@l - Des voix aux sièges : Les élections législatives de 2017

Contenu de l'article

Titre

Des voix aux sièges : Les élections législatives de 2017

Auteur Bernard Dolez, Annie Laurent
Mir@bel Revue Revue Française de Science Politique
Numéro vol. 68, no 5, octobre 2018 Élections françaises 2017 (2)
Rubrique/Thématique
Élections françaises 2017 (2)
Page 803-819
Annexes Graphiques, Tableaux
Mots-clés (matière)assemblée nationale député élections législatives mode de scrutin représentation proportionnelle résultats électoraux sondage d'opinion
Mots-clés (géographie)France
Mots-clés (anthropo)Macron (Emmanuel)
Résumé L'analyse du transfert entre le nombre de voix et le nombre de sièges lors des élections législatives de juin 2017 indique que les « effets mécaniques » du scrutin majoritaire ont été plus brutaux que jamais. Avec 32,3 % des voix au premier tour, la coalition LREM-MoDem a obtenu 60 % des sièges. Le mouvement d'Emmanuel Macron a notamment tiré parti, au second tour, de la position centrale qu'il occupe dans l'espace politique pour l'emporter dans la majorité des circonscriptions, tantôt face à la gauche, tantôt face à la droite, tantôt face à l'extrême droite. Mais elle nous rappelle aussi que, dans un scrutin à deux tours, le second tour « compte ». En l'espèce, la chronique d'une victoire annoncée a contribué, entre les deux tours, à démobiliser l'électorat LREM-MoDem, privant ainsi le nouveau président de la République d'une majorité plus forte encore.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais FROM VOTES TO SEATS. THE 2017 FRENCH LEGISLATIVE ELECTIONSThe analysis of how votes translated into seats in the 2017 legislative elections in France shows that the “mechanical effects“ of the two-round majority system were more brutal than ever. Receiving 32.3% of the votes cast in the first round, the LREM-MoDem coalition won 60% of the legislative seats. In the second round of voting, Emmanuel Macron's movement notably took advantage of its centrist position on the political spectrum to win in a majority of constituencies, against left-wing, right-wing and far-right-wing candidates alike. Analysing this situation also reiterates the importance of the second round in a two-round majority system. In this case, the narrative of a predicted victory contributed to the demobilisation of the LREM-MoDem electorate between the two rounds of voting, thus preventing the new president from obtaining an even larger majority.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFSP_685_0803 (accès réservé)