Sign@l - Terrorism, Counterterrorism and Optimal Striking Rules

Contenu de l'article

Titre

Terrorism, Counterterrorism and Optimal Striking Rules

Auteur Giovanni Immordino, Gülen Karakoç, Salvatore Piccolo
Mir@bel Revue Revue économique
Numéro vol. 69, no 6, novembre 2018 Les nouvelles frontières de l'État
Page 961-984
Résumé Nous étudions un mécanisme d'incitation simple qui décrit le comportement optimal d'un pays ciblé par un groupe terroriste étranger. Le pays est incertain quant à la force des terroristes et peut décider d'acquérir de telles informations auprès de la communauté accueillant les terroristes. Nous soulignons un nouveau compromis entre le durcissement de la cible – i.e., atténuer l'incidence d'une attaque en renforçant les contrôles internes et améliorer la protection des citoyens – et les mesures militaires préventives visant à éradiquer le problème à sa racine – i.e., une attaque dans le pays d'accueil des terroristes. Nous montrons que, sous réserve d'être informé de la force des terroristes, le pays ne s'engage dans une attaque préventive que lorsqu'il est confronté à une menace suffisamment sérieuse et lorsque les normes de la communauté favorables aux terroristes sont faibles. Pourtant, contrairement à la littérature existante, nous montrons qu'il est optimal que le pays n'acquiert des informations que lorsque ces normes sont suffisamment fortes et lorsque ces informations préalables sur la force des terroristes sont insuffisantes.JEL Codes: D02, D74, D73, D78.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais We study a simple mechanism design problem that describes the optimal behavior of a country targeted by a foreign terrorist group. The country is uncertain about the terrorists' strength and may decide to acquire such information from the community hosting the terrorists. We highlight a novel trade-off between target hardening—i.e., mitigating the incidence of an attack by strengthening internal controls and improving citizens' protection—and preemptive military measures aimed at eradicating the problem at its root—i.e., a strike in the terrorists' hosting country. We show that, conditional on being informed about the terrorists' strength, the country engages in a preemptive attack only when it faces a sufficiently serious threat and when the community norms favoring terrorists are weak. Yet, in contrast with the existing literature, we show that it is optimal for the country to acquire information only when these norms are strong enough and when its prior information about the terrorists' strength is sufficiently poor.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RECO_696_0961 (accès réservé)