Présentation de Sign@l

Sign@l (signalement des contenus de périodiques en sciences humaines et sociales) est le résultat de la fusion des deux anciennes bases de données :

  • Fripes, une base de données bibliographiques en sciences politiques économiques et sociales,
  • et Somrev, une base de signalement de sommaires de revues.


-> présentation historique de Sign@l (Fripes et Somrev)

En 1983 l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) de Lyon a mis en place le FRIPES (Fichier de Références bibliographiques d'Informations Politiques, Economiques et Sociales) en partenariat avec des organismes régionaux universitaires et extra-universitaires. Géré par l'IEP ce fichier qui était alimenté par plusieurs collecteurs documentaires régionaux (U.E.R., Bibliothèque municipale de Lyon, C.C.I., Missions régionales) a rapidement été accessible sur le SUNIST puis un accès au grand public a été proposé par Minitel via le 36.17. Ensuite Fripes était intégralement consultable sur l'internet.

En 1998, les périodiques de l'IEP n'étant pas en libre accès, il est apparu important de mettre en valeur les autres titres du catalogue et nous avons créé SOMREV (pour SOMmaires de REVues), une base de signalement de sommaires de périodiques.

Le 1er février 2011, la base Sign@l, fusion de Fripes et Somrev, a pris le relais. Cette fusion des deux bases de données a été rendue possible grâce à un financement de la région Rhône Alpes.
 

Partenariats

L'indexation, qui au départ était réalisée par différents partenaires a ensuite été réalisée uniquement par les documentalistes de Sciences Po Lyon avant que certains des partenaires de Sign@l ne s'y investissent également.

A l'inverse, la base de sommaires qui a été lancée uniquement pas Sciences Po Lyon est depuis 2005 réalisée en collaboration avec d'autres établissements. Différents modes de collaborations ont été mis en place, et une plate-forme commune de production documentaire est à disposition.

Le premier partenariat a été mis en place en 2005 avec l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble. L'IEP de Grenoble a d'abord ajouté trois nouvelles revues dans Somrev, puis deux autres en 2006 et depuis le nombre de titres ajoutés par ce partenaire augmente régulièrement.

En 2006, un schéma d'échange de sommaires de revues est mis en place avec l'Ecole Normale Supérieure de Lyon dans le cadre d'une convention de collaboration. L'objectif était d'ajouter une trentaine de nouveaux titres à la base Somrev : chaque institution conservant son système de signalement de sommaires en procédant à des échanges de données.
Ce partenariat d'un type technique nouveau a nécessité beaucoup d'aménagement de la base avec la mise en place d'un schéma d'échange XML dès 2006. Cette migration a permis de proposer de nombreuses amélioration aux utilisateursmême si l'ENS Lyon n'est pas resté ensuite dans le réseau Sign@l.

En 2007, deux nouveaux partenaires nous ont rejoint : le Centre de documentation de Bioforce et l'I.E.P. d'Aix en Provence.
Par ailleurs, le moissonage OAI du portail de revues Persée a permis d'intégrer automatiquement de nouveaux sommaires dans la base.

En 2008, une nouvelle bibliothèque a rejoint le projet, celle du Service Commun de Documentation (SCD) de l'Université Lumière Lyon2. A cette occasion, la couverture de Somrev s'est élargie à quelques titres anglophones.
En 2009, quatre nouveaux partenaires ont rejoint le projet en proposant une dizaine de nouveaux titres à la base : SciencesPo Lille, SciencesPo Toulouse, Université catholique de Lyon et Science Po Rennes.

Ensuite, l'IEP de Lyon a amorcé un partenariat avec le portail Cairn pour réaliser un import des sommaires, via un moissonnage des données OAI. Ces imports semi-automatiques (ils demandent un contrôle et des corrections avant validation par un documentaliste) sont désormais quotidiens.
A l'occasion des journées Frédoc2009 ("Formations des réseaux de la documentation" du CNRS) dont le thème était "Mutualiser les ressources documentaires en utilisant le protocole OAI-PMH", un retour d'expérience a été fait sur le moissonnage OAI mis en place pour alimenter la base Somrev.
Vous pouvez consulter la fiche mémo synthétique du projet, le poster réalisé, et le support de présentation de l'intervention.

Ces partenariats ont permis une très forte progression de la base, que ce soit en nombre de sommaires mis à disposition :

  • 2500 sommaires intégrés entre 1998 et 2004
  • 2500 sommaires intégrés entre 2005 et 2007
  • 1500 sommaires intégrés en 2008
  • 3000 sommaires intégrés en 2009...

 

ou en nombre de revues couvertes :

  • 66 fin 2000
  • 75 fin 2005
  • 98 fin 2007
  • 111 fin 2008
  • 155 revues début 2011...

 

Avec la mise en place de Sign@l, de nouvelles ouvertures sont possibles et le nombre de revues suivies va considérablement augmenter.
 

Les partenaires de Sign@l y participent chacun selon leurs possibilités, et interviennent sur un corpus de revues choisi (sachant que certains titres peuvent être traités par plusieurs partenaires en fonction des époques notamment).

 

[mars 2011]