Sign@l - L'Italie et l'Union européenne

Contenu de l'article

Titre

L'Italie et l'Union européenne

Auteur Caramani Daniele
Mir@bel Revue Pouvoirs
Numéro no 103, 2002/4 L'Italie
Page 129-142
Mots-clés (anthropo)Berlusconi (Silvio)
Mots-clés (matière)gouvernement histoire justice opinion publique politique commune politique étrangère et de sécurité commune - PESC politique intérieure
Mots-clés (géographie)Italie
Mots-clés (organismes)Union européenne - U.E.
Résumé Cet article met en évidence les rapports entre l'Italie et l'Union européenne depuis les élections législatives de 2001 qui ont porté à la formation d'un gouvernement de centre-droit dirigé par Silvio Berlusconi. Une série de divergences entre l'Italie et ses partenaires européens en matière de justice et de défense commune, que les différences à l'intérieur du gouvernement ont accentuées, ont conduit à une position nouvelle par rapport aux gouvernements précédents de centre-gauche qui avaient amené l'Italie dans le premier groupe adoptant la monnaie unique. Cette nouvelle position, toutefois, ne s'accompagne pas d'un changement au niveau de l'opinion publique qui reste fortement « européiste », et ne semble pas indiquer un changement radical de l'orientation italienne qui peut compter sur la grande crédibilité internationale du chef de l'État et sur son rôle de garant de la politique européenne italienne.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The article focuses on the relationships between Italy and the European Union since the general election of 2001, which have brought to power the center-right coalition headed by Silvio Berlusconi. A number of disagreements between Italy and its European partners regarding the common judicial and defense policies – accentuated by a number of disagreements within the Italian government itself – have led to a different position from that of the previous center-left governments which had placed Italy among the first group of countries adopting the single currency. However, this new position is not accompanied by a change in public opinion which remains strongly pro-European, and it does not seem to indicate a radical change in the Italian attitude, which can count on the great international credibility of the Head of State and his role as guarantor of Italy's European policy.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=POUV_103_0129