Sign@l - L'heure des désillusions

Contenu de l'article

Titre

L'heure des désillusions

Auteur Serrano Silvia, Kahn Michèle
Mir@bel Revue Le Courrier des Pays de l'Est
Numéro no 1065, janvier-février 2008 La Russie et les autres pays de la CEI en 2007
Rubrique/Thématique
Géorgie 2007
Page 106-119
Mots-clés (matière)budget crise politique croissance économique élections présidentielles emploi monnaie niveau de vie relations diplomatiques relations économiques
Mots-clés (géographie)Géorgie Russie
Mots-clés (organismes)Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe - O.S.C.E.
Résumé La Géorgie a connu en 2007 une grave crise sociale et politique qui a débouché sur d'importantes manifestations de rue, sur fond de réformes menées à la hussarde, le déclencheur direct ayant été l'arrestation de l'opposant Irakli Okrouachvili, accusé de blanchiment d'argent et d'abus de pouvoir. En quête d'un regain de légitimité, les autorités ont annoncé une élection présidentielle anticipée et, lors de la brève campagne électorale, opposition et majorité ont fait assaut de promesses démagogiques. M. Saakachvili a été réélu avec 53,47 % des voix, mais de multiples irrégularités auraient eu lieu, en dépit des commentaires optimistes de l'OSCE. Les grands chantiers ouverts par le Président, tant en ce qui concerne la résolution des conflits d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud que le rétablissement de relations normales avec la Russie n'ont pas avancé, pas plus que l'intégration de la Géorgie dans l'Alliance atlantique, alors que l'image du pays en Occident était écornée par la crise de novembre. L'économie géorgienne a, pour sa part, connu une forte croissance tirée par les transports, suivis de l'industrie et du commerce. Le pays a bénéficié d'un afflux d'investissements directs étrangers, ainsi que des recettes de la vente d'entreprises qui figuraient auparavant sur la liste des non-privatisables. Il existe cependant un risque de surchauffe contre lequel le FMI a mis en garde Tbilissi.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Georgia A Time of Disillusion In 2007, Georgia experienced a serious social and political crisis which led to huge street protests after a spate of brutal reforms which resulted in the arrest of the opposition leader Irakli Okruashvili for money laundering and abuse of power. Endeavoring to regain legitimacy, the government called early elections and during the short electoral campaign both opposition and majority rained down demagogic promises. M. Saakashvili was re-elected with 53.47 % of the votes, but there seems to have been many irregularities, despite OSCE optimism. The large-scale projects elaborated by the President, such as the resolution of the Abkhazian and South Ossetian conflicts and a return to normal relations with Russia have not progressed, nor has Georgia's inclusion in the Atlantic Alliance, while the November crisis tarnished the country's image. The Georgian economy has, however, experienced sharp growth due to the transport sector, followed by industry and trade. The country benefited from a surge in direct foreign investments, as well as from proceeds on the sale of companies which were not previously on the privatization list. The IMF, however, has warned Tbilissi of the risk of overheating.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=CPE_077_0106