Sign@l - Les excès d'une reprise en main

Contenu de l'article

Titre

Les excès d'une reprise en main

Auteur Cagnat René
Mir@bel Revue Le Courrier des Pays de l'Est
Numéro no 1065, janvier-février 2008 La Russie et les autres pays de la CEI en 2007
Rubrique/Thématique
Kirghizstan 2007
Page 136-147
Annexes Tableaux
Mots-clés (géographie)Chine Kirghizstan Russie
Mots-clés (matière)commerce extérieur déficit indicateurs économiques monnaie opposition politique problèmes sociaux relations diplomatiques situation économique
Résumé Après une période agitée fin 2006, le président Bakiev a tenté d'asseoir son autorité et d'étendre son pouvoir, quitte à faire douter de la réalité de la démocratie kirghize. Il est parvenu à la fois à placer ses partisans aux postes stratégiques et à diviser l'opposition, finalement tellement affaiblie qu'elle n'a pu lui tenir tête. Malgré les fraudes évidentes, les élections législatives de décembre 2007 ont entériné la victoire du camp présidentiel, lui offrant un Parlement et un gouvernement à sa dévotion. Loin de ces jeux politiques, la population kirghize, elle, ne profite guère d'une embellie économique qui, pour être impressionnante (la croissance du PIB au cours du 1er semestre a atteint 9,2 %), n'en est pas moins liée à l'effet de rattrapage économique après des années d'atonie. Surtout, l'économie parallèle kirghize est florissante, constituant une concurrence déloyale pour le commerce légal et engloutissant les dividendes des bons résultats économiques. La population, elle, s'enfonce dans la pauvreté : la consommation de drogues et d'alcool est en augmentation, tandis que la situation sanitaire se dégrade. En 2007, la politique étrangère a été, comme auparavant, multi-vectorielle, avec la Russie, les Etats-Unis, la Chine ou le Kazakhstan. La présence des ressortissants chinois, toutefois, ne va pas sans poser problème, en raison de leur nombre croissant sur les marchés, les chantiers ou dans les usines. Globalement, les relations se sont améliorées avec ses voisins, y compris ouzbeks et tadjiks.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Kirghizstan The Excesses of Regaining Control After a period of unrest at the end of 2006, president Bakiev is attempting to maintain control and to extend his power, even if this casts doubts on Kirghiz democracy. He has also managed to place his supporters in strategic positions and to divide the opposition which is finally so weakened that it could no longer resist him. Despite obvious frauds, the December 2007 legislative elections led to the victory of the presidential camp, offering him a parliament and government at his beck and call. Far from these political maneuvers, the Kirghiz population is hardly benefiting from the economic growth, which while impressive (GDP rose by 9.2 % in the first six months) remains part and parcel of an economic recovery after years of stagnation. In particular, the Kirghiz parallel economy is flourishing, constituting unfair competition for legal commerce and absorbing the benefits of a positive economic performance. The population is falling deeper into poverty : the use of drugs and alcohol is on the increase while the health situation is declining. In 2007, foreign policy with Russia, the United States, China or Kazakhstan remained, as previously, multi-vectorial. The presence of Chinese nationals in bazaars, construction and factories, does, however, pose problems. All in all, relations with its neighbors, including Uzbeks and Tajiks, have improved.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=CPE_077_0136