Sign@l - Flux de ressources et réseaux inter-organisationnels. Prêts bancaires et représentation au conseil d'administration

Contenu de l'article

Titre

Flux de ressources et réseaux inter-organisationnels. Prêts bancaires et représentation au conseil d'administration

Auteur Mark S. Mizruchi, Shin-Kap Han, Gwendolyn A. Dordick
Mir@bel Revue Revue Française de Sociologie
Numéro 1995, 36-4 Analyses de réseaux et structures relationnelles. Etudes réunies et présentées par Emmanuel Lazega
Page 655-684
Mots-clés (matière)banque capital social conseil d'administration entreprise histoire prêt sociologie
Mots-clés (géographie)Etats Unis
Résumé L'examen des échanges de ressources entre entreprises est souvent une étape indispensable pour tester les théories des réseaux inter-organisationnels. A partir de données portant sur des prêts bancaires consentis à de grandes entreprises américaines entre 1938 et 1941, nous nous proposons d'étudier les relations existant entre prêts bancaires et représentation au conseil d'administration. Encore inaccessibles jusqu'à une date récente, ces données font apparaître que, parmi les banquiers (bank officers) siégeant au conseil d'administration des entreprises qui ont sollicité un prêt, un peu moins de la moitié vient des banques prêteuses. La théorie que nous développons ici montre que la probabilité d'une représentation au conseil d'administration d'une entreprise augmente lorsque le montant du prêt est élevé et que les profits de cette entreprise sont faibles. On en déduit qu'une représentation des organismes financiers au conseil de ces firmes est un moyen, pour les banques, de surveiller (to monitor) leurs prêts à haut risque.
Source : Éditeur (via Persée)
Résumé anglais Mark S. Mizruchi, Shin-??? Han, Gwendolyn A. Dordick : Bank loans and corporate board representation. The relation between resource flows and interorganizational networks. Examination of resource exchanges between individual firms is often essential to test theories of interorganizational networks. Using previously unavailable data on bank loans to U.S. nonfinancial corporations from 1938 through 1941, this paper examines for the first time with U.S. data the relation between bank loans and board representation. Although most nonfinancial corporations have bank officers on their boards, fewer than half of these ties represent lending banks. Drawing on the resource dependence perspective, political sociology, and agency theory, we develop a model to predict the conditions under which the bankers on a firm's board represent the firm's lenders. Loans are most likely to be accompanied by board representation when the amounts are large and the firm's profits are low. This suggests that board representation is a means employed by banks to monitor their loans under high-risk conditions.
Source : Éditeur (via Persée)
Article en ligne http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsoc_0035-2969_1995_num_36_4_4423