Sign@l - D'une image à l'autre ou pourquoi et comment étudier les usages et pratiques de l'imagerie médicale à Dakar

Contenu de l'article

Titre

D'une image à l'autre ou pourquoi et comment étudier les usages et pratiques de l'imagerie médicale à Dakar

Auteur Jean-François Werner
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 29, 2004 Les objets de la santé
Rubrique/Thématique
Les objets de la santé
Page 65
Résumé En prenant comme prétexte une recherche ethnographique menée récemment au Sénégal sur l'usage de la radiographie dans le dépistage des patients tuberculeux, l'auteur explicite les raisons qui l'ont poussé à étudier l'imagerie médicale à partir d'un questionnement d'ordre général sur le rôle que jouent les médias visuels dans le changement social et les dynamiques identitaires à l'œuvre dans les sociétés africaines contemporaines. Les premiers résultats de cette étude montrent que le recours à la radiographie est fréquent de la part de soignants qui partagent avec les soignés une même croyance dans le pouvoir de vérité de l'imagerie médicale alors même que cette pratique est considérée comme inutile voire néfaste par les professionnels de santé publique impliqués dans la lutte contre la tuberculose. À partir d'une première analyse de ses données, l'auteur discute du bien-fondé de sa démarche initiale et met en évidence les similitudes et les différences qui existent entre les technologies visuelles à usage médical et celles, comme la télévision ou la photographie, qui donnent lieu à une consommation de masse.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From one image to another: why and how to study the uses and practices of medical imaging in Dakar
Taking as a pretext ethnographic research recently conducted in Senegal on the utilisation of radiography in scanning tuberculosis patients, the author sets out his reasons for studying medical imaging on the basis of a general inquiry into the role that visual media play in social change and the identity-related dynamics at work in contemporary African societies. The study's first results show that health care providers frequently call on radiography. They share with their patients the same belief in the power of medical imaging to represent reality, whereas this practice is considered of little utility or even harmful by public health professionals involved in tuberculosis control campaigns. The author takes a primary analysis of his data, to discuss the well-foundedness of his initial approach. He brings into evidence the similarities and differences which exist between the visual technologies for medical use and those, such as television or photography, which give rise to mass-consumption.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_029_0065