Sign@l - De l'intime au politique : le sida en Afrique, un objet en mouvement

Contenu de l'article

Titre

De l'intime au politique : le sida en Afrique, un objet en mouvement

Auteur Fred Eboko
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 29, 2004 Les objets de la santé
Rubrique/Thématique
Les objets de la santé
Page 117
Résumé Au terme d'une recherche doctorale sur la question du sida en Afrique (Cameroun), le passage incessant des frontières disciplinaires permet un éclairage rétrospectif. Arrimée à la science politique, cette recherche a connu de longues escapades du côté de la sociologie et de l'anthropologie. Les raisons de ces voyages académiques méritent d'être interrogées, autant que l'expérience empirique qui leur donne sens et les justifie. Les interrogations épistémologiques de cette recherche peuvent se résumer ainsi : comment étudier en science politique une politique publique en l'absence de travaux politologiques sur la question ? Autrement dit, comment mettre à profit des questions politistes qui ont été posées par des anthropologues ? L'objet de cet article est de tenter de montrer comment s'est construite cette recherche qui a évolué de la question des « jeunesses urbaines » face au sida au Cameroun, vers l'analyse critique de la politique publique de lutte contre cette pandémie sur l'ensemble de l'Afrique subsaharienne : de l'intime au politique. Ce texte part des questions liées à la sexualité, mise en cause dans l'expansion de la maladie, pour épouser des interrogations politiques sur ce que l'auteur a appelé « un modèle dissonant de politique publique ». L'article vise à présenter les liens entre des choix théoriques et des rencontres, entre un voyage interdisciplinaire et des concours de circonstances qui ont construit, de concert, un objet de recherche en perpétuel changement.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From private matter to politics: Aids in Africa, a moving subject
On the conclusion of doctoral research on Aids in Africa (Cameroon), the continual crossing of disciplinary borders provides the opportunity of a retrospective examination of the question. This research, closely attached to political science, entailed long forays into sociology and anthropology. The reasons for these academic expeditions deserve to be investigated, as does the empirical experience that gives them their meaning and their justification. Questions on the epistemological aspect of this research can be summarised as: how can a public policy be studied through political science when there are no political-science studies on the question? In other words, how can we draw the benefit from politicological questions that anthropologists have been asking? The aim of this article is to show how this research has been constructed, developed as it was out of the question of “urban youth” in Cameroon in the face of Aids, towards a critical analysis of the public policy on the control of this pandemic over the whole of Sub-Saharan Africa: from the private matter to the political dimension. The paper begins with questions related to sexuality, implicated in the spread of the disease, to espouse political questioning on what the author terms “a discordant model of public policy”. The article aims to bring out the links between the theoretical choices and encounters, between a cross-disciplinary journey and the combining of circumstances which together have built a subject of research that is perpetually changing.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_029_0117