Sign@l - L'exploitation d'une ressource fossile partagée : le cas du projet Disi en Jordanie,

Contenu de l'article

Titre

L'exploitation d'une ressource fossile partagée : le cas du projet Disi en Jordanie,

Auteur Eugénia Ferragina
Mir@bel Revue Maghreb-Machrek
Numéro n° 210, hiver 2011-2012 Les révolutions dans le monde arabe : un an après
Rubrique/Thématique
Varia
Page 99
Annexes Cartes
Mots-clés (matière)aménagement du territoire eau exploitation agricole infrastructure politique de l'environnement ressources naturelles
Mots-clés (géographie)Jordanie
Résumé Le Disi est un aquifer fossile transfrontalier situé principalement en Arabie saoudite, où il a été largement exploité pour la production agricole depuis les années quatre-vingt. Un projet de captage et d'exploitation de cette eau pour l'approvisionnement urbain de la région du Grand Amman a été conçu en Jordanie depuis les années quatre-vingt-dix et il est encore en cours aujourd'hui. Le projet sera examiné dans le contexte général de la situation de l'eau du pays, en analysant en particulier la position des acteurs nationaux ainsi que les relations avec l'Arabie Saoudite face à l'exploitation de cette nappe fossile partagée. La partie conclusive sera dédiée à la phase la plus récente du projet qui est en cours de réalisation et qui devrait se conclure en 2013.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The exploitation of a shared fossil aquifer: the Disi project In Jordan
The Disi aquifer is a shared underground fossil reservoir of high quality water located for the most part in Saudi Arabia, where it has been largely exploited for crop-production since the 1980s. A project for the abstraction and exploitation of this water for the urban supply of the Greater Amman Area has been conceived in Jordan since the 1990s, and the works started in August 2008. The project will be examined within the general context of the water situation in Jordan, by analyzing in particular the position of the national actors as well as the relations with Saudi Arabia as for the exploitation of this shared fossil aquifer. Last part of this study will be devoted to the most recent phase of the ongoing project which should be finished by 2013.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=MACHR_210_0099 (accès réservé)