Sign@l - De la contestation étudiante à l'institutionnalistion d'une opposition politique vénézuelienne en exil

Contenu de l'article

Titre

De la contestation étudiante à l'institutionnalistion d'une opposition politique vénézuelienne en exil

Auteur Daniel IGLESIAS
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro no 85, été 2012 Varia
Page 99
Mots-clés (matière)contestation étudiant exil expulsion histoire militantisme mouvement étudiant résistance
Mots-clés (géographie)Vénézuela
Résumé Cet article se penche sur les réseaux transnationaux et les actions collectives menées par les anciens étudiants de l'université centrale de Caracas, qui furent expulsés du Venezuela en 1929 et que l'historiographie désigne comme la « Génération de 1928 ». Utilisant la méthodologie de l'analyse des réseaux sociaux afin d'examiner les caractéristiques sociopolitiques du réseau égocentré de Rómulo Betancourt, ce travail met en lumière les différentes caractéristiques de l'internationalisation des activités de ces exilés vénézuéliens. Il examine notamment les rivalités existantes pour le contrôle de la résistance contre la dictature de Juan Vicente Gómez.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The traditional networks of the “Generation de 1928” (1928-1935)This article concerns the transnational networks and the collective actions led by the former students of the Central university of Caracas, who were expelled from Venezuela in 1929 and whom the historiography appoints as the “Generation of 1928”. Using the methodology of the social networks analysis to explore the sociopolitical properties of Rómulo Betancourt ego network, this work brings to light various characteristics of the internationalization of the activities of these Venezuelan exiles. It examines in particular the existing rivalries for the control of the resistance against the dictatorship of Juan Vicente Gómez.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_085_0099 (accès réservé)