Sign@l - L'architecture coloniale du centre-ville de Bangui (Rép. Centrafricaine) : essai sur un patrimoine urbain en décadence

Contenu de l'article

Titre

L'architecture coloniale du centre-ville de Bangui (Rép. Centrafricaine) : essai sur un patrimoine urbain en décadence

Auteur Thierry Bangui
Mir@bel Revue Les Cahiers d'Outre-Mer
Numéro no 261, janvier-mars 2013 Métropoles et villes du Sud
Page 105-122
Résumé Comme de nombreuses métropoles d'Afrique subsaharienne d'aujourd'hui, la ville de Bangui est une création coloniale. Le centre-ville de la capitale centrafricaine – avec ses bâtiments, ses rues et autres infrastructures – constitue les traces matérielles de la colonisation. Ce tissu urbain, héritage du passé et vitrine de la ville, est cependant en décadence : les édifices construits avec un grand souci de fonctionnalité et de confort sont aujourd'hui très délabrés, voire en ruine pour beaucoup d'entre eux. Les voies de circulation et bien d'autres infrastructures sont dans le même état. Tout laisse à penser que la préservation de ce patrimoine urbain ne présente pas d'intérêt pour les propriétaires, à la fois publics et privés, qui jouissent de leurs biens sans se soucier de leur pérennité. La population, également, ignore ce que représente un patrimoine à préserver. Il appartient aux pouvoirs publics de s'impliquer de manière volontariste dans la préservation de ce patrimoine.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Like numerous Southern Saharan African metropolises, Bangui city is a colonial creation. The town center of this town – with its building, its street and its other infrastructures – constitute the material form of this colonial work. This urban material, the inheritance of the colonization and the shop-window of the town, is however on the wane : many buildings built with care of functionality and comfort are not kept and often to fall into ruin ; the roads too are damaged, etc. Everything suggests that the preservation of this urban patrimony which does not present an interest for the public and private owners who enjoy of their property without preoccupying themselves with this perenity. Also the population ignores what is an inheritance, patrimony to preserve. It is up to authority to implicate voluntarily in the preservation of this inheritance.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=COM_261_0105