Sign@l - Les frontières de l'orpaillage en Afrique occidentale

Contenu de l'article

Titre

Les frontières de l'orpaillage en Afrique occidentale

Auteur Tilo Grätz
Mir@bel Revue Autrepart
Numéro no 30, 2004 Gouverner les hommes et les ressources. Dynamiques de la frontière interne
Page 135-150
Résumé L'article explore la situation de frontière pionnière mise en place par des orpailleurs en Afrique de l'Ouest. Depuis les années 80, la vague de l'orpaillage liée à la mise en valeur des nouveaux gisements ou la revalorisation des anciens sites d'or, permet d'observer l'émergence d'une culture des camps miniers itinérants. Selon l'état des ressources, les orpailleurs ainsi que les commerçants qui leur sont associés se déplacent d'un site à l'autre, établissant en permanence des nouveaux campements, transportant et reproduisant des normes et règlements d'une communauté particulière, s'adaptant partiellement aux conditions locales. Les caractéristiques de ce type de frontière sont les changements économiques locaux rapides, la forte mobilité des acteurs dans l'espace et dans les hiérarchies sociales, les relations souvent conflictuelles des orpailleurs avec l'État central et les sociétés rurales avoisinantes. L'article discute également les particularités de ces frontières aurifères en rapport avec les frontières de la colonisation agraire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais This article explores the pioneer frontier situation created by gold diggers in West Africa. Since the 1980s, a wave of gold digging and panning, linked to the development of new deposits or revival of old extraction sites, has provided the opportunity to observe the emergence of a culture of itinerant gold-digger camps. Depending on the state of resources, the gold-diggers and the associated traders move from site to site, continually establishing new camps, transporting and reproducing the standards and regulations of a particular community, adapting partly to local conditions. This type of frontier is characterised by rapid changes in the local economy, high spatial and social mobility of participants and often conflict-ridden relations gold-diggers have with the central government and neighbouring rural societies. The article also discusses the specific character of these frontiers of gold-exploitation in comparison with those associated with agrarian colonisation.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AUTR_030_0135