Sign@l - Le double discours des politiques d'éducation interculturelle bilingue au Paraguay

Contenu de l'article

Titre

Le double discours des politiques d'éducation interculturelle bilingue au Paraguay

Auteur Capucine Boidin
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro no 92, printemps 2014 Paradoxes et ambiguïtés des politiques multiculturelles
Rubrique/Thématique
Dossier : Paradoxes et ambiguïtés des politiques multiculturelles
Page 73-90
Annexes Tableaux
Mots-clés (matière)culture éducation enseignement ethnie identité culturelle identité nationale Indiens langue langue régionale législation loi pluralisme culturel politique de l'éducation
Mots-clés (géographie)Paraguay
Résumé La nouvelle Constitution du Paraguay en 1992 a reconnu le guarani comme langue officielle sur tout le territoire national aux côtés de l'espagnol. Depuis 1994 une politique nationale d'éducation bilingue interculturelle a été lancée. Le Paraguay est proclamé comme étant un pays “bilingue et pluriculturel”. Mais ce ne sont pas tant des politiques multiculturelles qui sont mises en place qu'une nouvelle manifestation de nationalisme paraguayen : la communauté nationale est imaginée comme métisse et bilingue guarani espagnol, à l'exclusion de toute autre identité ethnique. Pour comprendre la spécificité de ces politiques, il faut les situer en continuité avec la gestion historique des altérités au Paraguay à l'époque coloniale et indépendantiste : une altérité incorporée (guarani) et des altérités maintenues en état d'extériorité (Ayoreo, Aché, Enxet, Mbya...). Cela étant dit, si au niveau politique le guarani bénéficie d'une forte reconnaissance symbolique, au niveau de la planification linguistique, de nombreuses résistances envers l'usage officiel du guarani peuvent être observées. Parallèlement à cette officialisation et visibilisation croissante, se multiplient les propositions pour effacer les connotations indigènes de la langue au profit de ses dimensions nationales.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Doublespeak in the Paraguayan policies of bilingual intercultural education
The current Paraguayan constitution (1992) recognizes Guarani as an official language alongside Spanish in the entire country. Since 1994 a bicultural and intercultural national education policy has also existed and Paraguay was proclaimed a “bilingual and multicultural country”. However, what has been put into place is another demonstration of Paraguayan nationalism, instead of multiculturalism ; the nation is imagined as being interracial (mestizo) and bilingual in Guarani and Spanish, excluding all other ethnic identities. To understand the particularities of these policies it is necessary to see them as a continuation of the past management of otherness in Paraguay during the colonial and post-colonial periods. A single form of otherness has been incorporated (Guarani) while others have been kept out (Ayoreo, Aché, Enxet, Mbya...). Nevertheless, whereas it is true that Guarani has benefitted politically from a strong and emblematic recognition, there has, on the other hand, been resistance to the official use of Guarani. In parallel with its officialization and increased visibility, numerous efforts have been proposed for erasing indigenous elements from Guarani, to the better to emphasize its nationalistic dimensions.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_092_0073 (accès réservé)