Sign@l - Quand la politique change de scène : une analyse de la construction de l'identité discursive d'acteurs politiques à Tout le monde en parle

Contenu de l'article

Titre

Quand la politique change de scène : une analyse de la construction de l'identité discursive d'acteurs politiques à Tout le monde en parle

Auteur Gabrielle Ebacher, Mireille Lalancette
Mir@bel Revue Communiquer
Numéro no 7, 2012 Varia
Page 41-60
Résumé L'article qui suit porte sur l'avènement du phénomène de l'infotainment. Nous avons donc voulu définir quels sont les stratégies de présentation de soi et les types d'arguments privilégiés par les acteurs politiques afin de construire leur persona lorsqu'ils sont de passage sur une émission dictée par l'infotainment ? Pour ce faire, nous avons d'abord abordé le persona en nous inspirant du concept d'ethos, tel que défini par Charaudeau (2005). Par la suite, nous avons procédé à une analyse de contenu de dix entrevues réalisées auprès d'acteurs politiques majeurs lors de leur passage sur le plateau du talk-show québécois Tout le monde en parle. Au final, les résultats obtenus révèlent que les acteurs politiques optent pour une présentation de soi (Schütz, 1997) axée sur l'autopromotion et les « bonnes grâces ». De plus, à ces stratégies se greffe un schème argumentaire visant la promotion des buts ou de l'agenda politique du parti (Devitt, 1997).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais The following article focuses on the advent of infotainment. Our objective was to define which self-presentation strategies and arguments type are used by the guests in order to build their persona when appearing of a show dictated by infotainment. To this end, we first addressed the persona using the ethos concept as defined by Charaudeau (2005). We then analyzed 10 interviews of major political actors invited on the Quebec based talk-show « Tout le Monde en Parle». The results indicate that political actors also use self-promotion and ingratiation to present themselves (Schütz, 1997). Above and beyond these strategies, their argument scheme seeks to promote the party's political agenda (Devitt, 1997).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://communiquer.revues.org/481