Sign@l - Pierre Clastres et la dérision du pouvoir chez les Indiens : un commentaire

Contenu de l'article

Titre

Pierre Clastres et la dérision du pouvoir chez les Indiens : un commentaire

Auteur Anne-Christine Taylor
Mir@bel Revue Terrain
Numéro no 61, septembre 2013 Rires
Rubrique/Thématique
Rires
Page 114-121
Résumé Ce commentaire d'un article de Pierre Clastres initialement paru en 1967 vise d'abord à le situer dans le contexte de son époque, puis à expliciter l'interprétation proposée par l'ethnologue du rire que déclenche, chez les Indiens Chulupi du Chaco, la narration de deux mythes. Ces récits tournent en dérision des figures – celles du chamane et du jaguar – qui ordinairement suscitent des attitudes de peur et de respect en raison des pouvoirs dont elles sont créditées. L'hilarité provoquée par les mésaventures burlesques de ces personnages aurait une fonction cathartique – on rit pour exorciser la menace du Pouvoir –, mais tiendrait également au fait que les deux mythes constituent des variantes parodiques d'un ensemble de mythes à caractère sacré, destinées à mettre en exergue celui-ci et à le rendre mémorable. L'article esquisse en conclusion un bref panorama des études ultérieures consacrées aux ressorts et aux effets du rire dans les cultures amérindiennes des basses terres d'Amérique du Sud.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais This commentary on an article by Pierre Clastres, originally published in 1967, is, first of all, intended to situate it within the context of its time and then to make clear the interpretation it proposes concerning the laughter which the telling of two myth causes among the Chalupi Indians of the Chaco. The two myths make fun of two roles; shamans and jaguars, both of whom, because of the power attributed to them, are normally feared and respected. According to the article by Clastres the hilarity that the burlesque adventures of these two characters causes has a cathartic function, that is one laughs in order to exorcise power. It also has to do with the fact that these two myths are parodies of others found in a sacred corpus of myth. In this way laughter puts in perspective these other myths and makes them memorable. The article concludes with a brief overview of subsequent studies of the effects of laughter in the cultures of lowland Amerindians in South America.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://terrain.revues.org/15203