Sign@l - Les biens culturels « d'occasion » : des marchés en mutation

Contenu de l'article

Titre

Les biens culturels « d'occasion » : des marchés en mutation

Auteur Joëlle Farchy, Camille Jutant
Mir@bel Revue Réseaux (communication - technologie - société)
Numéro vol. 33, no 192, 2015 Cultural studies et économie politique de la communication
Rubrique/Thématique
Varia
Page 203-233
Résumé Le développement des marchés de l'occasion dans le domaine culturel pose des questions toutes particulières compte tenu de l'ampleur des phénomènes de dématérialisation auxquels sont confrontés les industries concernées. Après avoir posé les principales caractéristiques du marché de l'occasion des biens culturels qui est pour l'heure, essentiellement un marché consacré aux biens physiques, nous analysons, à partir d'une revue de littérature, les articulations possibles entre marché du neuf et de l'occasion. Le contexte juridico - économique actuel conduit dans un second temps à s'interroger sur l'opportunité de l'ouverture d'un marché de la revente numérique compte tenu des caractéristiques spécifiques des biens dématérialisés. Si la notion « d'occasion » semble peu adaptée, à l'ère numérique, la question de la revente permet d'anticiper une transformation des attentes afin de répondre à la fois aux goûts et aux dispositions à payer de chacun, aux particularités de chaque secteur, ainsi qu'aux spécificités des biens dématérialisés. Les usagers deviennent demandeurs de fonctionnalités et de services variés dont la revente pourrait faire partie.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The development of second-hand markets in the cultural domain raises very particular questions, given the scope of the dematerialization phenomena affecting the industries concerned. After outlining the main characteristics of the market for second-hand cultural goods, which still essentially offers physical goods, we review the literature to analyse possible articulations between the new and second-hand markets. In view of the specific characteristics of dematerialized goods, the current legal-economic context then raises questions regarding the possibility of a digital resale market opening. While the notion of “second-hand” seems rather unsuitable, in the digital era, resale offers ways to anticipate a transformation of expectations, so as to match each consumer's tastes and willingness to pay, the particularities of each industry, and the specificities of dematerialized goods. Users are beginning to demand diverse functionalities and services, which could include resale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RES_192_0203