Sign@l - ‪Participation des populations aux projets programmés de migration environnementale dans le Ningxia (Chine)‪

Contenu de l'article

Titre

‪Participation des populations aux projets programmés de migration environnementale dans le Ningxia (Chine)‪

Auteur François N. Dubé, Yang HaiJuan, Huang LiJun
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro vol. 31, no 2, 2015 Majorité et minorités : un rapport à repenser
Rubrique/Thématique
Varia
Page 97-118
Résumé Les projets de migration programmée de populations pour cause de dégradations environnementales représentent un véritable défi pour les institutions publiques, et impliquent plusieurs risques pour les migrants eux-mêmes, particulièrement dans les pays émergents comme la Chine. Cet article vise à explorer l'influence de la gouvernance des institutions et de la participation des migrants sur la mitigation de ces risques. Sur la base d'une enquête empirique réalisée dans deux villages de la province du Ningxia, nous considérons la relation dynamique et interactive entre les migrants et les autorités locales, et constatons que la nature participative (ou non) des institutions peut jouer un rôle fondamental dans la réussite ou l'échec des projets de déplacement. Ainsi, les risques d'appauvrissement et de désarticulation sociale ne sont pas des conséquences inévitables qui s'imposent aux migrants : lorsqu'on leur en donne l'opportunité, ces derniers peuvent réagir, s'adapter, influencer et même améliorer les projets, afin de faire valoir leurs intérêts et de mitiger les risques auxquels ils sont exposés.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais ‪Policies of forced migration of populations due to environmental degradation pose a real challenge for public institutions, and expose migrants themselves to a certain number of potential risks, particularly in emerging countries such as China. This article aims to explore the contribution of institutional governance and migrant participation to the mitigation of these risks. Based on an empirical survey conducted in two villages in Ningxia autonomous province of China, we consider the dynamic and interactive relations between migrants and local government, and find that the (non-)participatory nature of local institutions plays a fundamental role in determining the success or failure of the migration policies. Thus, the risks of impoverishment and social dislocation are not inevitable consequences imposed on migrants: when given the opportunity, they can respond, adapt, influence and even improve projects in order to promote their interests and mitigate the risks to which they are exposed. ‪
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_312_0097