Sign@l - Une frontière palestinienne ? La zone d'attente de Jéricho lors du passage du pont Allenby

Contenu de l'article

Titre

Une frontière palestinienne ? La zone d'attente de Jéricho lors du passage du pont Allenby

Auteur Véronique Bontemps
Mir@bel Revue L'Espace Politique
Numéro no 27, 2015-3 Frontières et circulations au Moyen-Orient (Machrek/Turquie) + Varia
Rubrique/Thématique
Frontières et circulations au Moyen-Orient (Machrek/Turquie)
Résumé Au sein des dispositifs frontaliers imposés par Israël sur les territoires palestiniens occupés, le pont Allenby/Roi Hussein occupe une place singulière : il représente à ce jour l'unique point de passage des Palestiniens de Cisjordanie vers la Jordanie voisine, et partant vers le « monde extérieur ». Cet article s'intéresse à la place que prend la zone d'attente de Jéricho (istirâha) lors du passage du pont. J'y décris la manière dont, en maintenant le statut ambigu de cet espace, les autorités palestiniennes se trouvent impliquées dans la gestion du passage. Après avoir retracé le contexte dans lequel a été mise en place l'istirâha, j'expose comment les différents acteurs en présence lors du passage justifient leur action dans ce lieu. Je montre que tout en luttant pour améliorer, autant que possible, les conditions du passage des voyageurs palestiniens, ces acteurs se trouvent de facto contraints de jouer un rôle dans le maintien du régime de contrôle des mobilités palestiniennes imposé par Israël (et dans une moindre mesure, par l'Etat jordanien).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais The Allenby/King Hussein Bridge holds a particular place within the border system imposed by Israel on the Palestinian Occupied Territories: for Palestinian West Bankers, it is indeed their only exit to Jordan, thus to the « outside world ». In this article, I seek to analyse the place of the waiting zone (istirâha) of Jericho at this particular crossing. I describe how, through maintaining the ambiguous status of this zone, Palestinian authorities find themselves indeed involved in the management of the crossing. I first take a historical perspective in order to describe the context in which the istirâha was created. I then expose how the different actors at play during the crossing try to justify their action in this particular place. I argue that while struggling to improve – as much as possible – the conditions of crossing for Palestinian passengers, these actors yet find themselves forced to play a role in maintaining the regime of control of Palestinian mobility imposed by Israel (along with the Jordanian State).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://espacepolitique.revues.org/3593