Sign@l - Une mobilité transfrontalière sous contrôle ? Le cas turco-syrien en temps de guerre (2011-2015)

Contenu de l'article

Titre

Une mobilité transfrontalière sous contrôle ? Le cas turco-syrien en temps de guerre (2011-2015)

Auteur Matthieu Cimino
Mir@bel Revue L'Espace Politique
Numéro no 27, 2015-3 Frontières et circulations au Moyen-Orient (Machrek/Turquie) + Varia
Rubrique/Thématique
Frontières et circulations au Moyen-Orient (Machrek/Turquie)
Résumé Depuis le début de la révolution syrienne (2011), l'espace frontalier turco-syrien est en profonde mutation. Bien que ce borderland soit essentiellement approché par le prisme sécuritaire, du fait de la présence de l'État islamique autoproclamé, il n'en demeure pas moins reconfiguré par de nouvelles dynamiques circulatoires ainsi que par les modalités de contrôle étatique qui les accompagnent. Cet article entend interroger, à travers plusieurs niveaux analytiques, les pratiques de gestion frontalière mises en place par le gouvernement turc depuis le début de la crise, et d'en extraire les conséquences empiriques et symboliques sur l'espace transfrontalier turco-syrien. Pour cela, on observera dans un premier temps les phases d'ouverture et de fermeture de la frontière, puis les pratiques gestionnaires des flux illégaux et, enfin, une étude de cas d'une mobilisation transfrontalière combattue, à Suruç-Kobané.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais Since the beginning of the Syrian revolution (2011), the Turkish-Syrian border is undergoing profound changes. Although this borderland is essentially studied through a military perspective due to Daesh threat in the region, it is still deeply reconfigured by new circulatory dynamics, and by the State reaction and procedures that accompany them. Using three analytical levels, this article aims to question border management practices implemented by the Turkish government since the beginning of the crisis, and to extract the empirical and symbolic consequences on Turkish-Syrian cross-border space. For this, we will first study the opening and closing phases of the border (1), the illegal trade management dynamics (2) and, finally, a case study of a cross-border mobilization at Suruç-Kobani (3).
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://espacepolitique.revues.org/3613