Sign@l - ‪Voter ici et là-bas : les Tunisiens à l'étranger depuis 2011‪

Contenu de l'article

Titre

‪Voter ici et là-bas : les Tunisiens à l'étranger depuis 2011‪

Auteur Thibaut Jaulin, Björn Nilsson
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro vol. 31, no 3, 2015 Migrations au Maghreb et au Moyen-Orient : le temps des révolutions / Numéro ouvert
Rubrique/Thématique
Dossier thématique
Page 41-71
Résumé Cet article interroge deux dimensions de la relation entre migrations et révolutions arabes : la diffusion du droit de vote à distance en Tunisie et dans les pays arabes, avant et après 2011, et les dynamiques du vote tunisien à l'étranger depuis 2011. Il montre, tout d'abord, que l'adoption du droit de vote à distance a pour finalité de contribuer à la légitimité et à la stabilité des régimes en place dans un contexte de crise politique et que le taux de participation ne représente pas un instrument pertinent pour mesurer l'intérêt des migrants pour la politique de leur pays d'origine. Ensuite, cet article s'appuie sur une enquête originale auprès d'électeurs tunisiens en Île-de-France et sur une cartographie du vote tunisien à l'étranger. Il montre que les élections à distance mobilisent des migrants intégrés à leur pays de résidence et conservant de fortes relations avec leur pays d'origine. Il montre également que les préférences politiques des migrants reflètent la structuration de l'espace migratoire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais
‪This paper explores two dimensions of the relation between migration and Arab Spring: the diffusion of external voting rights in Tunisia and in Arab countries before and after 2011, and the dynamics of the Tunisian electoral behaviour abroad since 2011. It shows, first of all, that the adoption of external voting rights aims to strengthen the legitimacy and stability of the current regimes in a context of political crisis, and that voter turnout does not represent a relevant instrument to measure the migrants' interest for the politics of their homeland. This paper further builds on an original survey among Tunisian voters in the region of Paris (Île-de-France) and on maps of the Tunisian electoral behaviour abroad. It shows that external elections mobilize migrants integrated in their host country and who maintain strong ties with their country of origin, and that the migrants' political preferences replicate the structuring of the transnational migration space.‪
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_313_0041