Sign@l - La question de la charia et de l'État au XXIe siècle

Contenu de l'article

Titre

La question de la charia et de l'État au XXIe siècle

Auteur Abdullahi An-Na'Im
Mir@bel Revue Maghreb-Machrek
Numéro no 224-225, 2015/2-3 Dossier : Religion et État. Logiques de la sécularisation et de la citoyenneté en Islam
Page 13-19
Mots-clés (matière)charia colonialisme Etat histoire islam mouvement religieux pouvoir politique
Mots-clés (géographie)Egypte Maghreb Tunisie
Résumé Dans cet article, Abdullahi An-Na'im replace le discours sur l'islam, l'État et le politique dans le contexte postcolonial. En effet, l'auteur défend le droit des islamistes à poursuivre leur quête d'un État indépendant, de facture endogène, qui en finirait avec les séquelles de la colonisation, à partir du moment qu'il y a de leur part un véritable engagement à la gouvernance constitutionnelle démocratique, au nom de l'autodétermination. Or, le philosophe soudanais rappelle également que la religion a toujours été invoquée pour légitimer le pouvoir politique, et cela dans toute religion. Ce sont les dangers que pose cette instrumentalisation qui doivent préoccuper actuellement.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The Sharia and the State
Abdullahi Al-Na'im reframes the discourse on Islam, the State and politics in the post-colonial context. Essentially, the author defends the right of Islamists to pursue an independent, more endogenous, State project that does away with the residues of colonialism – but only if they show a true commitment to constitutional democratic governance, in the name of self-determination. The Sudanese philosopher recalls as well the fact that religion has always been invoked to legitimize political power, and that this is the case in any religion. These dangers are inherent in the use of religion for political ends, and must be of current concern.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=MACHR_224_0013 (accès réservé)