Sign@l - ‪Phones, Small Talk and Disputes. Transnational Communications and Community Cohesion among Roma Migrants in the Outskirts of Paris‪

Contenu de l'article

Titre

‪Phones, Small Talk and Disputes. Transnational Communications and Community Cohesion among Roma Migrants in the Outskirts of Paris‪

Auteur Norah Benarrosh-Orsoni
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro vol. 32, no 1, 2016 Les migrations des Roms roumains en Europe
Rubrique/Thématique
Dossier thématique
Page 147-163
Résumé Cet article est une exploration ethnographique des divers rôles que jouent les communications téléphoniques chez les migrants roms roumains établis en banlieue parisienne. Les pratiques discursives, qui tiennent un rôle central dans leur sociabilité quotidienne, ont été profondément transformées depuis que les membres de ce groupe sont dispersés entre différents pays d'Europe de l'Ouest. En s'appuyant sur les analyses de la culture matérielle et de la consommation, cette recherche montre comment les usages contemporains des outils de communication produisent une coprésence virtuelle au sein des maisonnées transnationales et permettent aux migrants de développer un sentiment d'ubiquité collective. Après avoir exposé le contexte de cette recherche et la méthodologie adoptée pour la réaliser, l'auteur analyse les usages que les migrants roms font de leurs téléphones portables et fixes, à mesure que les communications internationales sont devenues un enjeu central pour le « commerce ethnique ». Enfin, elle décrit en détail les communications téléphoniques variées et leurs différents propos, en insistant sur le rôle que jouent les conflits tant à l'échelle familiale que communautaire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais
‪This paper is an ethnographic exploration of the various roles of phone communications among Romanian Roma migrants in the outskirts of Paris. Speech practices play a fundamental role in their daily sociability and have been deeply transformed since members of this group are scattered throughout Western Europe. Drawing on material culture and consumption studies, this research shows how the contemporary uses of communication tools generate a virtual co-presence among transnational households, and enable migrants to develop a sense of collective ubiquity. After outlining the methodological frame and context of the research, the author analyzes the uses Roma migrants make of their mobile and landline phones, as international communications became a strategic stake in the field of “ethnic business”. Then she goes through the details of phone communications and their different aims, insisting on the role of conflicts for both the families and the community.‪
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_321_0147