Sign@l - Une promotion immobilière sous contraintes environnementales : Les logiques sociales du périurbain dans les Desert Cities de l'Ouest étasunien

Contenu de l'article

Titre

Une promotion immobilière sous contraintes environnementales : Les logiques sociales du périurbain dans les Desert Cities de l'Ouest étasunien

Auteur Eliza Benites-Gambirazio, Murielle Coeurdray, Franck Poupeau
Mir@bel Revue Revue Française de Sociologie
Numéro vol. 57, no 4, 2016 Sociologie du périurbain
Rubrique/Thématique
Dossier : Sociologie du périurbain
Page 735-765
Mots-clés (matière)banlieue désert eau marché immobilier propriété immobilière ressources naturelles sociologie urbanisme ville
Mots-clés (géographie)Etats Unis
Résumé Cet article étudie les dynamiques périurbaines des Desert Cities de l'Ouest étasunien, où l'expansion urbaine a pris la forme d'un étalement spatial, d'abord en périphérie des grandes villes émergentes puis à partir des communautés environnantes. Dans ce périurbain éloigné, la promotion immobilière, qui a reposé tout au long du XXe siècle sur l'appropriation des ressources hydriques, est désormais questionnée par les difficultés à acheminer suffisamment d'eau, amplifiées par le contexte de sécheresse actuel. L'enquête analyse la façon dont les relations entre les administrateurs municipaux, les agriculteurs, les promoteurs immobiliers et les élus, constituées autour d'« intérêts réciproques », les conduisent à mettre en place différentes stratégies d'adaptation aux contraintes environnementales : de sécurisation face à la rareté de la ressource hydrique ; d'intégration ou de contournement des normes régulant les usages de l'eau. La spécificité du périurbain des Desert Cities touchées par la rareté des ressources hydriques réside alors moins dans le développement périphérique des grandes villes (Phoenix, Tucson) que dans la volonté d'accroissement des villes se situant à leur périphérie, jusqu'à se fondre les unes dans les autres. Une forme particulière de périurbain émerge de cette rencontre entre professionnels de l'eau et de la ville : le green sprawl, qui permet de concilier normes environnementales du conservationnisme ambiant et impératifs économiques de la croissance locale.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais This article examines the peri-urban dynamics of the desert cities of the American West, where urban expansion has taken the form of spatial sprawl, first in the outskirts of new cities and then from the surrounding communities. In these remote peri-urban areas, property development, which throughout the twentieth century was based on the appropriation of water resources, is now called into question by the difficulties of supplying adequate water, exacerbated in the context of the current drought. This study analyses how relationships between municipal administrators, farmers, developers, and elected officials, shaped by “mutual interests”, lead them to develop different strategies to adapt to environmental constraints: securing scarce water resources and assimilating or circumventing the rules regulating the use of water. The particularity of the desert city peri-urban areas impacted by water scarcity thus lies less in the peripheral development of large cities (Phoenix, Tucson) than in the readiness to expand towns on their peripheries until they merge into each other. A particular form of peri-urbanity emerges from the meeting of water and city professionals: the green sprawl, which reconciles the environmental standards of environmental conservationism with the economic imperatives of local growth.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFS_574_0735