Sign@l - Stratégies d'accès à l'eau en milieu urbain : les territoires de l'eau à Cochabamba (Bolivie)

Contenu de l'article

Titre

Stratégies d'accès à l'eau en milieu urbain : les territoires de l'eau à Cochabamba (Bolivie)

Auteur Jeanne Audren de Kerdrel, Marie Emilie Forget
Mir@bel Revue Problèmes d'Amérique Latine
Numéro no 100, printemps 2016 Colombie. Configurations de la violence. Autour de Daniel Pécaut
Rubrique/Thématique
Varia
Page 111-128
Mots-clés (géographie)Bolivie
Mots-clés (matière)climat communauté distribution eau eau potable gestion urbaine ressources naturelles ville
Résumé Dans la troisième ville de Bolivie, le contexte de raréfaction de la ressource en eau fait apparaitre des stratégies d'adaptation des populations non desservies par le service public. Le réseau de distribution couvre moins de la moitié de la ville, laissant une grande partie de celle-ci sans accès à l'eau potable. Pour répondre à ces lacunes, les habitants de certains quartiers se sont regroupés en organisations communautaires appelées Comités de l'eau, rendant des services similaires que ceux proposés par la SEMAPA (Service Municipal de l'Eau Potable et de l'Assainissement). De ce fait, la gestion de la ressource en eau est territorialement différenciée et donne naissance à des « territoires de l'eau » autonomes, aux frontières bien définies dans le tissu urbain. Cet article vise à s'interroger sur les vulnérabilités qui résultent de la présence de territoires de gestion et de distribution multiples pouvant introduire de fortes inégalités socio-environnementales ou au contraire générer une plus forte résilience dans l'accès à l'eau.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais In the third city of Bolivia, the situation of water rarefaction gives birth to strategically adaptations by populations who are excluded by public service. The distribution network supplies less than 50 % of the city, leaving a big part of the city without drinking water. To answer these lacks, inhabitants of these neighbourhoods joined themselves in community organizations called Water committees, providing the same services as SEMAPA (Public Service of Drinking Water). Consequently, water management is territorially differentiated and give birth to real “water territories”, with clear defined borders in urban fabric. This article is going to question vulnerabilities that are resulting from the presence of many management and distribution territories, which can introduce strong social and environmental inequalities or on the contrary generated a strongest resiliency in access to water.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=PAL_100_0111 (accès réservé)