Sign@l - ‪La génération sahraouie de la guerre : des études à Cuba à la migration économique en Espagne‪

Contenu de l'article

Titre

‪La génération sahraouie de la guerre : des études à Cuba à la migration économique en Espagne‪

Auteur Carmen Gómez Martín
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro vol. 32, no 2, 2016 Former des élites : mobilités des étudiants d'Afrique au nord du Sahara dans les pays de l'ex-bloc socialiste
Rubrique/Thématique
Dossier thématique
Page 77-94
Résumé La guerre sahraouie-marocaine (1975-1991) a une forte inscription régionale – la lutte pour le leadership de la région maghrébine entre le Maroc et l'Algérie – et internationale – les tensions et les conflits qui prolifèrent dans l'ombre de la Guerre froide. Ce scénario influence le conflit dans le Sahara Occidental, mais aussi le projet d'émancipation sociale et politique mis en place par le mouvement de libération nationale sahraoui, qui vise la constitution d'un État issu du processus de décolonisation. Ce projet a un fort impact sur la population sahraouie, particulièrement au sein de la génération la plus jeune, née peu avant la guerre. Dépositaires des efforts de leurs parents, les jeunes sahraouis participent largement du projet émancipatoire. Des milliers d'enfants sahraouis sortent des camps de réfugiés, depuis la seconde moitié des années 1970. Ils se rendent dans les pays maghrébins, latino-américains et en Europe de l'Est, avec lesquels les autorités sahraouies avaient conclu des accords en matière d'éducation. Cuba joue un rôle très important, car sa politique internationaliste en Afrique permet l'accueil et la formation de plusieurs milliers de ces jeunes. Le blocage politique du conflit après la signature du plan de paix en 1991, pousse cette génération à migrer. Ces jeunes deviennent le fer de lance d'une naissante migration économique vers l'Espagne brisant leurs rêves et le rôle principal qu'ils étaient destinés à accomplir dans le futur État sahraoui.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais
‪The Saharawi-Moroccan War (1975-1991) was defined by the regional struggle between Morocco and Algeria for leadership in the Maghreb as well as by international Cold War tensions. This context influenced both the Western Sahara conflict as well as the social and political emancipatory project of the Saharawi national liberation movement, whose aim was to establish an independent state through decolonization. This project had a strong impact on the Saharawi people, particularly those born just before the start of the war, who sought to carry on the legacy of their parents' struggle. Part of their emancipatory project began in the second half of the 1970s, with thousands leaving the refugee camps they found themselves in to study in countries of the Maghreb, Latin America and Eastern Europe. Among these countries with which Saharawi authorities had signed agreements on education, Cuba played a key role. Given its internationalist role in Africa, Cuba was a principal training ground for several thousands of young Saharawi. This generation then returned to the refugee camps shortly before the 1991 peace plan was signed, which nevertheless blocked a political solution to the conflict. As such, these Saharawi were pushed to migrate once more, becoming the vanguard of an emerging economic migration, mainly to Spain, that broke with the central role they were destined to play in the future Saharawi state.‪
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_322_0077