Sign@l - ‪Les migrations au musée ! Sciences sociales et muséographie sont-elles complémentaires ?‪

Contenu de l'article

Titre

‪Les migrations au musée ! Sciences sociales et muséographie sont-elles complémentaires ?‪

Auteur Yann Scioldo-Zürcher
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro vol. 32, no 3, 2016 30ème anniversaire. Renouveler la question migratoire
Page 163-183
Résumé Les musées de société consacrés aux faits migratoires ou aux diasporas réaffirment dans un contexte de montée des mouvements xénophobes combien les migrations sont partie intégrante des histoires de chaque pays. Aussi, dans le cadre de ce numéro anniversaire de la REMI, il nous a paru intéressant « d'observer » quelques muséums de renommée internationale (à Paris, Hambourg, Berlin, Tel-Aviv et Moscou) consacrés à l'histoire des migrations et des sociétés juives en diaspora, à un moment où les connaissances, en termes de narrations et de méthodologies conceptuelles, étaient suffisamment « opérantes » pour exposer les faits dans leur complexité. Les savoirs scientifiques ont-ils suffisamment pu peser sur les représentations muséographiques ? Quelles sont les « conventions d'écriture » lorsque les contraintes narratives des directeurs et conservateurs de musées vis-à-vis de leurs tutelles peuvent être en opposition avec les exigences des chercheurs et lorsque les muséographes ont, par souci de vulgarisation, tendance à vouloir privilégier une approche narrative et linéaire des migrations ?
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais ‪Museums related to Migrations or Diasporas, in a context of rising xenophobia, reinforce the idea how migrations are full part of National Histories. As part of this project of anniversary volume of ‪‪REMI‪‪, we thought it would be interesting to analyze the exhibitions of few museums internationally reputed (in Paris, Hamburg, Berlin, Tel-Aviv and Moscow) dedicated to Migrations and Jewish Societies in Diasporas at the time when scientific knowledge in terms of narration or conceptual approach sufficiently operational to expose the facts in their complexity. Is scientific knowledge strong enough facing museum projects? Where can the attention to detail go in facing narrative models promoted by director and curator museums, and their trustees, or when historians are contend with museographers who are privileging narrative and linear approaches of migrations?‪
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_323_0163