Sign@l - De la génétique à l'épigénétique : une révolution « post-génomique » à l'usage des sociologues

Contenu de l'article

Titre

De la génétique à l'épigénétique : une révolution « post-génomique » à l'usage des sociologues

Auteur Michel Dubois, Catherine Guaspare, Séverine Louvel
Mir@bel Revue Revue Française de Sociologie
Numéro vol. 59, no 1, 2018
Rubrique/Thématique
Note critique
Page 71-98
Mots-clés (matière)biologie génétique recherche sciences cognitives sciences exactes sociologie
Résumé Résumé Cette note critique étudie l'impact de la révolution dite « post-génomique » pour les sciences sociales à partir de cinq ouvrages publiés entre 2016 et 2017. Il s'agit non seulement d'introduire le lecteur français à l'actualité des débats dans les pays anglo-saxons sur la redéfinition en cours des frontières entre sociologie et biologie, mais également et surtout de contribuer à la réflexion sur l'évolution des pratiques de recherche interdisciplinaire. Une attention particulière est accordée au domaine émergent de l'épigénétique et à la manière dont il est représenté par ces ouvrages comme le lieu par excellence de la révolution post-génomique. L'article souligne l'importance pour les sociologues de prendre conscience des opportunités associées à cette révolution, tout comme de s'affranchir d'un certain nombre d'idées reçues. Il insiste également sur la nécessité de maintenir une distance critique suffisante par rapport à un domaine de recherche « prometteur ».
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais From genetics to epigenetics: a “post-genomic” revolution for the use of sociologists
This critical note examines the impact of the so-called “post-genomic” revolution for the social sciences on the basis of five books published between 2016 and 2017. It is not only a question of introducing the French reader to current debates in the English-speaking world concerning the current redefinition of the boundaries between sociology and biology, but also and above all of contributing to reflection on the evolution of interdisciplinary research practices. Particular attention is given to the emerging field of epigenetics and the way it is represented by these studies as the place par excellence of the post-genomic revolution. The article underlines the importance for sociologists of becoming aware of the opportunities associated with this revolution, as well as being able to free themselves from a certain number of conventional wisdoms. It also stresses the need to maintain a sufficiently critical distance from a “promising” research area. Key words.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFS_591_0071 (accès réservé)