Sign@l - Action locale et développement rural : diversité des formes d'appropriation du programme européen LEADER en France et en Lituanie

Contenu de l'article

Titre

Action locale et développement rural : diversité des formes d'appropriation du programme européen LEADER en France et en Lituanie

Auteur Pascal Chevalier, Jurgita Maciulyte, Marc Dedeire, Lala Razafimahefa
Mir@bel Revue géographie, économie, société
Numéro Vol. 20, 2018/2
Page 247-275
Résumé Entre 2007 et 2013, les objectifs de la Politique Européenne de Développement Rural ont pu bénéficier du programme LEADER, instrument pouvant être interprété différemment selon les pays. À partir de deux cas, la France et la Lituanie, nous analysons la façon dont l'organisation institutionnelle du dispositif au niveau local permet de comprendre le système d'acteurs et comment cette organisation s'adapte aux situations de chacun des pays et des territoires de projets correspondant. Une approche comparée, basée sur une méthodologie d'enquête et d'analyse commune, a été réalisée sur quatre territoires de projet, ceux de Joniškis et de Ignalina en Lituanie, et ceux de Gévaudan-Lozère et de Pays Cœur-d'Hérault pour la France. Elle montre que, dans tous les cas, une forme de « municipalisation » du programme LEADER, ou du moins une forte insertion du secteur associatif, domine et semble accomplie. L'analyse du réseau d'acteurs permet d'identifier les relations d'interconnaissance, mais aussi d'interdépendance au sein du système. La formation du « capital social des individus » est souvent une clé d'entrée voire une clé de voûte du système d'acteurs en place. Enfin, c'est à travers l'examen du processus de sélection des projets que l'on peut réellement appréhender les caractéristiques du nouveau mode d'action publique par une analyse de la répartition des projets de ces mêmes territoires locaux.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Between 2007 and 2013, the European Rural Development Policy targets were supported by the LEADER programme, an instrument that can be interpreted differently according to each country. Based on the examples of France and Lithuania, we study the way in which the institutional organization of the device at local level helps to understand the stakeholders system and how adaptable it is to situations in each of the corresponding countries and project areas. A comparative approach, based on a joint methodology of investigation and analysis, was used on four project areas: Joniškis and Ignalina in Lithuania, and Gévaudan-Lozère and Pays Cœur d'Hérault in France. It shows that, in all cases, a form of “municipalization” of the LEADER programme, or at least a strong integration of the association sector, is dominant and seems to be established. Studying the network of stakeholders helps identifying the interknowledge as well as the interdependency relationships that lie at the heart of the system. The development of the “social capital of individuals” is often an entry point, if not a cornerstone, of the stakeholders system in place. Finally, it is through the analysis of the project selection process that we can truly grasp the characteristics of the new public action mode, in particular by studying the allocation of projects in these local areas.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=GES_202_0247 (accès réservé)