Sign@l - ‪Dire la violence des frontières dans le rapport de force que constitue la procédure d'asile. ‪Le cas d'Ali, de l'Afghanistan en Belgique‪‪

Contenu de l'article

Titre

‪Dire la violence des frontières dans le rapport de force que constitue la procédure d'asile. ‪Le cas d'Ali, de l'Afghanistan en Belgique‪‪

Auteur Jacinthe Mazzocchetti
Mir@bel Revue Revue Européenne des Migrations Internationales
Numéro vol. 33, no 2-3, 2017 Dire la violence des frontières. Mises en mots de la migration vers l'Europe
Rubrique/Thématique
Dossier thématique
Page 91-114
Résumé Cet article a pour objet de décrire la violence des frontières, à la fois géopolitiques et symboliques, qui se donnent à voir au travers des procédures relatives aux demandes d'asile : demandes initiales, recours, refus, etc. À partir du récit de vie d'Ali Y., demandeur d'asile afghan (arrivé mineur en Belgique, mais non reconnu comme tel), ainsi que de l'ensemble des documents de son dossier (rapports d'auditions, recours, rapports d'experts, cartes géographiques officielles et mentales, etc.), l'article analyse l'ethnocentrisme des procédures d'asile au travers des questions que soulève l'usage du récit biographique dans l'examen des demandes d'asile (le fait de se raconter). Il analyse également l'incidence sur l'issue de la procédure des représentations différenciées de l'espace, du temps et de la parenté du demandeur et de l'examinateur.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais

‪The purpose of this paper is to describe the violence of the borders, both geopolitical and symbolic, which are seen through the procedures for asylum applications: initial applications, appeals, refusals, etc. From the narrative of life of Ali Y., an Afghan asylum seeker (who had arrived in Belgium but was not recognized as such), as well as all the documents in his file (reports of hearings, appeals, expert reports, geographical and mental maps, etc.), the article analyzes the ethnocentrism of asylum procedures through the questions raised by the use of the biographical narrative in the examination of asylum claims (telling oneself). It also analyses the impact on the outcome of the procedure of differentiated representations about space, time and kinship of the applicant and the examiner.‪

Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=REMI_332_0091 (accès réservé)