Sign@l - La réforme du secteur de l'électricité au Ghana et en Tanzanie : Rapports de pouvoir, diffusion du savoir et appropriation

Contenu de l'article

Titre

La réforme du secteur de l'électricité au Ghana et en Tanzanie : Rapports de pouvoir, diffusion du savoir et appropriation

Auteur Oliver Johnson
Mir@bel Revue Afrique Contemporaine
Numéro no 261-262, 2017/1-2 L'énergie en Afrique : les faits et les chiffres
Rubrique/Thématique
L'énergie en Afrique : les faits et les chiffres
Page 25-48
Mots-clés (matière)changement climatique électricité infrastructure politique énergétique production énergétique réforme
Mots-clés (géographie)Ghana Tanzanie
Résumé Aujourd'hui encore, les infrastructures électriques en Afrique sont inefficaces, peu fiables et inéquitablement réparties – une réalité qui explique les déclarations théoriques appelant à d'indispensables réformes. Mais il est difficile de dire si ces nouveaux discours intègrent ou non l'histoire en dents de scie des réformes du secteur de l'électricité du continent. Cet article éclaire les trajectoires actuelles de développement en tirant les enseignements des réformes menées dans les années 1990 et 2000 au Ghana et en Tanzanie. L'auteur analyse l'influence de la réforme du secteur de l'électricité sur les processus économiques engagés dans ces deux pays, ainsi que leurs limites. Il examine les rapports de force en termes de pouvoir, de savoir et d'appropriation entre la Banque mondiale, qui a financé et promu les réformes, les gouvernements bénéficiaires, qui les ont mises en œuvre, et les entreprises publiques concernées, souvent rétives à leur introduction.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Electricity infrastructure remains inefficient, unreliable and inequitably distributed in Africa today – a fact that explains the theoretical declarations calling for indispensable reforms. And yet it is difficult to say whether this new discourse has considered the history of uneven reforms to the electricity sector on the continent. This article sheds light on current development trends by drawing lessons from reforms conducted in the 1990s and 2000s in Ghana and Tanzania. The author analyses the influence of electricity sector industry reform on the economic processes at work in both countries, as well as their limitations. He examines the power dynamics at play in terms of power, knowledge and appropriation between the World Bank, which funded and promoted the reforms, the recipient governments that implemented them, and the affected public companies, often reticent towards their introduction.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AFCO_261_0025 (accès réservé)