Sign@l - Confirmation du recul ou nouvel essor du vote Front national-Rassemblement national dans la France, demain ?

Contenu de l'article

Titre

Confirmation du recul ou nouvel essor du vote Front national-Rassemblement national dans la France, demain ?

Auteur Bernard Alidières
Mir@bel Revue Hérodote
Numéro no 170, 3ème trimestre 2018 La France demain
Page 77-108
Résumé Envisager l'évolution du vote Front national-Rassemblement national (FN-RN), en France demain, nécessite de partir d'un bilan de l'ensemble de la séquence électorale de 2017. Malgré son débat raté, Marine Le Pen a vu son score nettement progresser, ce qui dessine une nouvelle géographie électorale par rapport à 2002. Mais, aux législatives marquées par la plus faible participation depuis 1958, le FN a subi un très net échec, ses divisions internes ayant fortement perturbé sa campagne électorale. À l'avenir, l'hypothèse de l'amplification de ce recul se base sur la perte « définitive » de crédibilité de Marine Le Pen, mais aussi sur le fait que l'échec aux législatives ne serait que le début d'une phase de régression, davantage par repli dans l'abstention que par d'importants transferts de voix au profit de la droite. Quant à l'hypothèse d'un nouvel essor du vote FN-RN, celle-ci repose moins sur la possibilité de conclure des alliances que sur la perspective d'une détérioration du contexte national (et européen) d'ici à 2022. Cela pourrait être le cas si la situation sociale ne s'améliorait pas, mais surtout si elle devait se conjuguer avec une nouvelle crise migratoire, l'amplification des tensions du vivre-ensemble et la dégradation de la « sécurité du quotidien ».
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais To consider the evolution of the vote FN-RN (National front-National rally) in France, tomorrow, requires to look at the entire electoral sequence of 2017. Despite her failed debate, Marine Le Pen score grew significantly, which draws a new electoral geography compared to 2002. However, at the legislative election (where participation was the lowest since 1958), the National front – which was entangled in internal divisions during the campaign – results were a straight failure. In the future, the hypothesis of an intensification of this step back based on Marine Le Pen definitive loss of credibility and the legislative failure, would only be the beginning of a phase of regression, mostly through rising abstention rather than a transfer of votes at the benefice of the right. The hypothesis of a new rise is less based on the possibility of new alliances than the perspective of the deterioration of the national and European context until 2022. This could be the case if the social situation did not improve but, particularly if it were to coincide with a new migration crisis, the deterioration of togetherness and of daily safety.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=HER_170_0077 (accès réservé)