Sign@l - Usages multiples de la caricature « publique » au front et dans la tranchée pendant la Grande Guerre en France

Contenu de l'article

Titre

Usages multiples de la caricature « publique » au front et dans la tranchée pendant la Grande Guerre en France

Auteur Guillaume Doizy
Mir@bel Revue Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique
Numéro no 139, 2018 Images en lutte
Rubrique/Thématique
CHANTIERS
Page 123-137
Résumé Après la désorganisation des premières semaines, l'industrie de l'image satirique reprend ses droits, dynamisée par la conflagration guerrière. Au-delà d'une production marchande voire propagandiste d'origine privée ou institutionnelle à l'arrière, il est possible de déceler diverses initiatives au front qui traduisent un recours individuel ou collectif à l'image satirique comme support de la haine de l'adversaire : les soldats dans la zone de guerre « affichent » leurs sentiments guerriers en des images généralement éphémères et artisanales, souvent très conformistes, parfois provocatrices. La caricature sert de support à l'affirmation d'une identité guerrière autant qu'elle permet d'imposer sa prééminence sur l'espace public au détriment des prétentions de l'adversaire, tandis que le discours des élites sur la guerre, véhiculé par la grande presse, ne manque pas de fêter cet usage de la caricature au front dans une visée propagandiste.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Article en ligne http://journals.openedition.org/chrhc/7883