Sign@l - Les mouvements populaires. Pourquoi ils réussissent, comment ils échouent

Contenu de l'article

Titre

Les mouvements populaires. Pourquoi ils réussissent, comment ils échouent

Auteur Richard Andrew Cloward, Frances Fox Piven, Damien Guillaume, Marie-Blanche Audollent
Mir@bel Revue Agone
Numéro no 56, 2015 « Porte-parole, militants et mobilisations »
Page 13-64
Résumé Les mouvements de protestation sont déterminés par leur contexte, et non par l'action délibérée de ceux qui les organisent et en prennent les commandes. Les contraintes sont incontournables. Pourtant, à l'intérieur du cadre qu'elles délimitent, il reste une certaine latitude pour l'action délibérée. Les organisateurs décident de faire telle chose, et ce choix affecte le cours du mouvement. Si la marge de manœuvre est moindre qu'ils ne l'auraient souhaité, elle n'augmente cependant pas quand ils se comportent comme si les contraintes institutionnelles n'existaient pas, en optant pour des stratégies qui ne tiennent aucun compte de la situation réelle. Il est plus judicieux de prendre la mesure de ces contraintes, et de mettre à profit la latitude restante pour renforcer l'influence que peuvent gagner les classes populaires.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AGONE_056_0013