Sign@l - Entre apprentissage syndical et insubordination ouvrière : Les délégués de chaîne de Citroën et Talbot (1982-1983)

Contenu de l'article

Titre

Entre apprentissage syndical et insubordination ouvrière : Les délégués de chaîne de Citroën et Talbot (1982-1983)

Auteur Vincent Gay
Mir@bel Revue Agone
Numéro no 56, 2015 « Porte-parole, militants et mobilisations »
Page 103-120
Résumé Les délégués de chaîne ne sont pas l'émanation d'une organisation collective issue de la grève, telle que pourrait l'être un comité de grève cherchant à se structurer durablement. Cette nouvelle figure militante instaure un type inédit de représentation des salariés qui interroge les pratiques syndicales basées sur la prééminence des délégués élus dans les instances de représentation du personnel. Les délégués de chaîne sont institués au sein du groupe ouvrier, validés par les organisations syndicales, mais ils ne sont pas reconnus par les instances représentatives. Ils sont l'expression d'un collectif ouvrier, qui se construit au plus près de la base, tout en restant des éléments des sections syndicales d'atelier. Chaque syndicat essaye alors de définir leur rôle.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AGONE_056_0103