Sign@l - L'émergence d'un nouveau champion de la lutte contre le réchauffement climatique ? Les dessous des politiques environnementales chinoises

Contenu de l'article

Titre

L'émergence d'un nouveau champion de la lutte contre le réchauffement climatique ? Les dessous des politiques environnementales chinoises

Auteur Mylène Gaulard
Mir@bel Revue Monde Chinois
Numéro no 56, 2018/4 Civilisation écologique
Rubrique/Thématique
Dossier - Civilisation écologique : du slogan à la réalité
Page 28-38
Résumé Alors que les États-Unis se désengagent actuellement de la lutte contre le réchauffement climatique, les dirigeants chinois souhaitent au contraire faire apparaître leur pays comme le nouveau leader de ce combat mené à l'échelle internationale. Adopté en mars 2016 par l'Assemblée nationale populaire, le 13e plan quinquennal reprend notamment les grands objectifs sur lesquels la Chine s'était engagée avec l'accord de Paris signé en 2015. Mais il est important de garder à l'esprit que la stagnation des émissions de CO2, avec un pic prévu pour 2030, est surtout permise par le ralentissement économique observé depuis 2013. Et ce d'autant plus que la transition énergétique et les investissements réalisés dans les secteurs d'avenir que semblent constituer les énergies renouvelables apparaissent comme des solutions non négligeables pour échapper à un ralentissement de plus en plus dangereux pour l'économie nationale. Le portrait des politiques environnementales chinoises est pourtant beaucoup plus sombre et moins susceptible de faire l'unanimité lorsqu'on se penche sur les maux qu'elles engendrent, qu'il s'agisse des licenciements massifs provoqués par cette transition, expliquant les stratégies de contournement des collectivités locales, ou bien des problèmes environnementaux posés par l'exploitation des terres rares indispensables à la production des nouvelles énergies. La transition énergétique chinoise est donc loin d'être aussi simple et respectable que les éloges internationaux de cette nouvelle politique pourraient le laisser croire.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais While the United States is currently disengaging from the fight against global warming, the Chinese leaders would like to present their country as the new champion of this international fight. Adopted in March 2016 by the National People's Congress, the 13th Five-Year Plan includes China's major environmental objectives, set in full accord with the Paris agreement signed in 2015. Yet it is important to bear in mind that the stagnation of CO2 emissions, with a peak forecast for 2030, is mainly allowed by the economic slowdown observed since 2013. And all the more so as the energy transition and investments in renewable energies appear as solutions in order to escape this slowdown in the national economy. However, the picture of China's environmental policies is much darker and less likely to be harmonious when emphasis is put on massive layoffs caused by this transition, partially circumscribed by various strategies from local governments, or on environmental problems posed by the exploitation of rare earths, essential for the production of new energies. The Chinese energy transition is thus far from being as simple and respectable as the international praise of this new policy might suggest.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=MOCHI_056_0028 (accès réservé)