Sign@l - Les médecins généralistes face à la « dépression chronique ». Représentations et attitudes thérapeutiques

Contenu de l'article

Titre

Les médecins généralistes face à la « dépression chronique ». Représentations et attitudes thérapeutiques

Auteur Audrey Linder, Daniel Widmer, Claire Fitoussi, Yves de Roten, Jean-Nicolas Despland, Gilles Ambresin
Mir@bel Revue Revue française des Affaires sociales
Numéro no 4, octobre-décembre 2018 Tendances récentes à l'universalisation de la protection sociale : observations et enseignements
Rubrique/Thématique
Autres thèmes
Page 239-258
Résumé Partant du constat que les représentations d'une maladie influent sur la prise en charge que les médecins en proposent, une équipe de recherche multidisciplinaire s'est intéressée aux représentations et à la prise en charge de la dépression chronique par les médecins généralistes, au moyen de focus groups. Dans un premier temps, nous présentons les types de patients qui sont décrits par les médecins généralistes lorsqu'est évoquée la dépression chronique. Dans un second temps, nous nous intéressons aux savoir-faire et aux savoir-être qui sont déployés par les généralistes pour faire face à ces situations complexes. Enfin, nous interrogeons la place qu'occupent les antidépresseurs dans la prise en charge de cette maladie. Il apparaît que la prise en charge proposée par les généralistes relève davantage d'un cadre conceptuel de médecine générale – qui pourrait s'appliquer à différents troubles psychiques ou psychosomatiques – que d'une compréhension spécifique de la dépression chronique.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Starting from the observation that the representations of an illness impact the way physicians treat it, a multidisciplinary research team investigated the representations and treatment of chronic depression by general practitioners (GPs). This was made through a qualitative study by means of focus groups. Firstly, we outline the types of patients described by GPs when asked to talk about chronic depression. Secondly, we focus on the technical and interpersonal skills used by GPs in treating these complex situations. Finally, we question the importance of antidepressants in the treatment of chronic depression. It appears that the treatment proposed by GPs stems from a conceptual framework of general practice — which could apply to any psychic or psychosomatic disorder — rather than from a specific understanding of chronic depression.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RFAS_184_0239 (accès réservé)