Sign@l - Normaliser la « révolution communautaire » : L'invention des manuels savants sur l'Europe communautaire en France et en Allemagne (1950-1990)

Contenu de l'article

Titre

Normaliser la « révolution communautaire » : L'invention des manuels savants sur l'Europe communautaire en France et en Allemagne (1950-1990)

Auteur Hugo Canihac
Mir@bel Revue Revue internationale de politique comparée
Numéro vol. 24, no 4, 2017
Page 321-348
Résumé Cet article étudie la production de manuels universitaires sur l'Europe communautaire dans deux de ses pays fondateurs : la France et la RFA. Il s'agit de mettre en relation deux ensembles de recherches sur un groupe particulier d'intellectuels – les universitaires – qui n'ont entretenu que des rapports distants jusqu'ici. D'un côté, les manuels scolaires ont suscité de riches travaux explorant leur rôle dans la construction et la légitimation du pouvoir dans le cadre stato-national. D'un autre côté, les recherches de sociologie historique ont attiré l'attention sur la participation des universitaires, et singulièrement des juristes, au travail de production et de légitimation d'un ordre politique communautaire. Nous examinons ici la façon dont s'est construite une littérature savante, principalement juridique, sur les Communautés qui a, à ce titre, participé à la normalisation de certaines formes de connaissance de l'Europe communautaire.En adoptant une approche comparative, l'enjeu est de montrer les formes différenciées qu'a prises ce processus selon les contextes. L'article se fonde sur une recherche portant sur un corpus de 58 manuels traitant de l'Europe communautaire parus des années 1950 aux années 1990 en France et en RFA. Il met au jour les conditions sociales de production de ces manuels, et suggère que l'objet communautaire n'a pas été saisi de façon identique par les savoirs universitaires français et allemands, ce que reflète la production des manuels. Ce constat invite à étudier la façon dont ces manuels ont, en retour, contribué à solidifier des définitions différentes de l'objet européen dans les deux pays.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais Normalizing the European “revolution”This article studies the production of university handbooks on the European Communities in two of its founding member states: France and the FRG. The aim is to connect two sets of research on a particular group of intellectuals—academics—who have maintained only loose relations so far. On the one hand, handbooks have given rise to rich works exploring their role in the construction and legitimization of power in national states. On the other hand, research in historical sociology has drawn attention to the participation of academics, and particularly jurists, in the production and legitimization of a European political order. Here, we examine the way in which an academic literature about the Communities has been produced and has, as such, participated in the standardization of certain forms of knowledge of the European Communities.By adopting a comparative approach, the article intends to show the different forms that this process has taken in different national contexts. The article is based on research on a corpus of 58 textbooks dealing with the European Community published from the 1950s to the 1990s in France and the FRG. It uncovers the social conditions of production of these handbooks, and suggests that the Community object has not been captured in the same way by French and German academic knowledge, which is reflected in the production of handbooks. This observation calls for an examination of how these books have in turn contributed to the solidification of different definitions of the European object in both countries.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RIPC_244_0321 (accès réservé)