Sign@l - La spécialisation disciplinaire et professionnelle basée sur le genre en Relations internationales

Contenu de l'article

Titre

La spécialisation disciplinaire et professionnelle basée sur le genre en Relations internationales

Auteur Leah Sarson
Mir@bel Revue Etudes Internationales
Numéro vol. XLVIII, no 1, hiver 2017 Quand la sécurité se conjugue au féminin
Rubrique/Thématique
Articles
Page 83–104
Mots-clés (géographie)Canada
Mots-clés (matière)féminisme recherche relations internationales
Résumé Cet article explore l'aspect genré de la spécialisation disciplinaire et professionnelle en Relations internationales et la façon dont se reproduisent les perceptions des compétences et du savoir. Il se base sur une analyse de discours des participantes ayant assisté à l'atelier canadien de l'organisation Women in International Security (Wiis-Canada) en 2015, ainsi que sur mes propres expériences en tant qu'organisatrice de cet évènement. L'un des thèmes principaux auquel les participantes ont réfléchi est celui de la voix professionnelle : qui l'acquiert, comment elle est encouragée ou entravée et ce qui arrive quand elle est réduite au silence. Tandis que les jeunes chercheurs tentent de concilier leurs approches académiques et leur identité universitaire naissante, une transition professionnelle s'effectue. Sans un dialogue inclusif sur ces modèles de recherche et les méthodes critiques, les progrès ontologiques et épistémologiques qui se réalisent lors d'évènements tels que l'atelier Wiis-Canada pourraient s'avérer superficiels.
Article en ligne https://www.erudit.org/fr/revues/ei/2017-v48-n1-ei03300/1042354ar/