Sign@l - Au Maroc, l'épreuve politique d'une industrialisation importée

Contenu de l'article

Titre

Au Maroc, l'épreuve politique d'une industrialisation importée

Auteur Alain Piveteau
Mir@bel Revue Afrique Contemporaine
Numéro no 266 , 2018/2 Les trajectoires incertaines de l'industrialisation en Afrique
Rubrique/Thématique
Les trajectoires incertaines de l'industrialisation en Afrique
Page 75-96
Annexes Graphiques
Mots-clés (matière)compétitivité croissance économique développement industriel exportation histoire industrialisation industrie infrastructure investissement étranger modernisation politique industrielle productivité relations commerciales
Mots-clés (géographie)Maroc
Résumé Le Maroc s'est doté d'une stratégie d'émergence industrielle au milieu de la décennie 2000. Cette « politique industrielle », que l'article passe en revue au regard de l'histoire longue de l'industrie au Maroc, vise explicitement la diversification de l'économie par l'attraction des investissements directs à l'étranger (IDE) et l'amélioration de la compétitivité externe de l'industrie. Elle combine grands projets infrastructurels et programmes de modernisation industrielle. En dépit de réels succès sectoriels, comme dans l'automobile ou l'aéronautique, le bilan insuffisant des deux premiers Plan et Pacte pour l'émergence a cependant conduit l'État marocain à ajuster son approche au travers du Plan d'accélération industrielle (PAI 2014-2020). La logique d'écosystème promue par le PAI se trouvera confirmée si elle parvient à accroître les relations industrielles (production, formation, technologie) entre les TPME/PME locales et les grandes entreprises à participation étrangère leaders des chaînes de valeur mondiales (CVM). Elle le sera moins si, en pratique, elle est réduite à une politique volontariste d'attraction de chaînons manquants des CVM présentes au Maroc, sans parvenir à y adosser le développement des capacités nationales.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Résumé anglais The political test of imported industrialization in Morocco
In the mid-2000s Morocco adopted an Industrial Emergence Strategy. This ‘industrial policy', which the article reviews in light of Morocco's long history of industry, is explicitly aimed at diversifying the economy by attracting foreign direct investment (FDI) and improving external industrial competitiveness. It combines major infrastructure projects and industrial modernization programmes. Despite real success in certain subsectors, such as the automotive and aeronautics sectors, inadequate results of the first two Plans and Pacts for Emergence led the Moroccan State to adjust its approach by means of an Industrial Acceleration Plan (PAI 2014 – 2020). The ecosystem logic promoted by the PAI will prove successful if it is able to increase industrial relations (production, training, technology) between local micro-businesses/SMEs and large, foreign-owned, leading global value chains (GVCs). It will be less so if, in practice, it is reduced to a pro-active policy that fills the missing links of those GVCs present in Morocco, without supporting the development of national capacities.
Source : Éditeur (via Cairn.info)
Article en ligne http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=AFCO_266_0075 (accès réservé)