Sign@l - Faire science. Le « durcissement » des sciences sociales par la National Science Foundation (États-Unis, 1945-1957)

Contenu de l'article

Titre

Faire science. Le « durcissement » des sciences sociales par la National Science Foundation (États-Unis, 1945-1957)

Auteur Yann Renisio
Mir@bel Revue Revue d'histoire des sciences humaines
Numéro no 31, 2017 Faire science
Rubrique/Thématique
Dossier
Page 43-65
Résumé Organisme fédéral de financement et de recensement de l'activité scientifique étasunienne, la National Science Foundation est le symbole des transformations de l'organisation scientifique du second xxe siècle. Créée en 1950 pour la promotion de « toutes les sciences », elle n'y intègre officiellement les sciences sociales qu'à partir de 1957. L'analyse de ce processus d'intégration, qui débute dès 1945 lors des débats autour de la création de l'agence, met en évidence deux phénomènes. Le premier est celui d'une double contrainte exercée sur les sciences sociales : de choix d'objet par le personnel politique ; de choix des méthodes par des chercheurs issus des sciences non sociales. Le second est celui de la variabilité disciplinaire d'adaptabilité et de stratégie de légitimation scientifique dans les sciences sociales. Plus généralement, cette étude souligne l'influence forte de contraintes hétéronomes dans les processus d'acquisition de légitimité scientifique.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)
Résumé anglais Created in 1950 to promote “all the sciences”, the National Science Foundation (NFS) did not explicitly include social sciences until 1957. We study this process of inclusion from the first debates about the creation of such a foundation in 1945 and highlight two phenomena. On the one hand, social sciences had to cope with a double constraint: of object of studies regarding political limitations; of methods of inquiry regarding natural scientists' conceptions of scientificity. On the other hand, strategies of inclusion varied among disciplines, as varied the requirements to cope with NSF' “standards”. More generally, this study highlights the double bind generated by the “quest for scientific legitimacy”, that actually hinders the possibilities of scientific progress for the social sciences.
Source : Éditeur (via OpenEdition Journals)